Pop / Rock

I prefer not to (Cure)- Rock en Seine 2019

I prefer not to (Cure)- Rock en Seine 2019

24 août 2019 | PAR La Rédaction

 

Une semaine avant un concert à Pasadena et presque deux mois après Glastonbury où nous dit-on ils ont excellé, The Cure s’est offert la tête d’affiche de Rock en Seine sans vraiment provoquer l’enthousiasme d’un public venu en masse.

Non ce concert n’était pas bon… mais il n’était pas non plus mauvais! Et tout au long de ce set de presque 2 h 30, il aurait pourtant suffi de pas grand-chose pour que soudain tout s’enflamme. Mais la subtile ordonnance de Cure à base de mélodies éthérées et d’une basse rythmique — à la fois groovy et sèche comme le post-punk — relève d’une médecine très fragile. Modifiez un petit rien et tout s’écroule en chiffonnade, les grands tubes deviennent méconnaissables tant on les étire dans  une espèce de rock  heavy qui pourrit la profondeur des mélodies. «Primary» et «Lullaby» en prennent franchement pour leur grade et «How can I be you» ressemble à du Huey Lewis and the news. C’est fâcheux.

En revanche, certains morceaux résistent tels «Close to me » qui semble être devenu un titre à peu près éternel… D’ailleurs, lorsqu’il la chante, Robert Smith fait une chose incroyable : il descend presque de scène et s’approche du public avec des airs de lutin qu’on lui connaissait naguère. Alors on en voudrait encore, on aurait par exemple aimé «Love cats» mais on se contentera de The walk» avec lequel le groupe retrouvera cet équilibre troublant qui a fait sa magie. On est également surpris par la bonne tenue de «Shake dog shake» qui pour le coup gagne en force avec l’âge. Pour le reste on attend donc les titres qui font tilt, mais très vite, on retombe dans cette machine lourde qui hache menu les chansons. Les intros passent et finalement tout finit par se ressembler …  «Caterpillar» rappelant celle de «Hanging Garden» (qu’on attendait bien sûr mais non, il n’y aura aucun titre de l’album «Pornography»).

Bref, on est à deux doigts de s’ennuyer en se demandant s’il faut vraiment rester jusqu’à la fin. A quoi bon, pour les entendre massacrer «Boys don’t cry» ? Mais on est méchant (et d’ailleurs le groupe se débrouillera pas si mal de «Boys don’t cry»), on a peut-être pas compris où en était The Cure et particulièrement Robert Smith qui a l’air quand même épuisé dans cette espèce de paletot qui lui sert de costume de scène. Mais comme on dit en Angleterre, «an old raincoat won’t ever let you down» (Rod Stewart)…

Oui, on a peut être pas saisi la sens de ce concert, son côté intimiste tout en arpèges sombres et retenus. On a peut-être pas compris que Smith en ce sens très anglais, veut nous prendre doucement dans les plis de notre lassitude de vivre tout en nous gardant en mouvement… Pas si mal quand on y réfléchit un peu.

 

Visuel : ©Rock en Seine

Le Val-de-Loire en pleine Renaissance
La Mousson d’Été, événement francais en Europe de renommée internationale
La Rédaction

One thought on “I prefer not to (Cure)- Rock en Seine 2019”

Commentaire(s)

  • Erwann

    Bonjour,

    Je suis assez passablement étonné que l’on soit confronté, en conclusion de votre article, à une évidence: vous l’avez écrit sans vraiment y réfléchir. L’aveu est honnête mais, comme nombre de vos collègues, il semble qu’une forme de snobisme affecte votre travail critique.
    Et l’on se prend à réaliser que, sans doute, vous avez vécu ce concert en pensant à autre chose qu’à l’essentiel : le vivre.
    Vous faites pourtant un bien joli métier et je vous souhaite qu’il ne s’agisse que d’un Instant d’égarement passager.
    Évoquer un public qui ne s’enthousiasme pas, c’est En quelque sorte évoquer votre symptôme. Vous avez 100 fois le droit de ne pas avoir goûter à l’immense plaisir de ce concert, intense, sombre et joyeux tout à la fois, mais assurer que votre opinion ou votre ressenti seraient communément partagés m’apparait Assez diamétralement opposé à la réalité. Quand on y réfléchit un peu…
    Cordialement.

    août 28, 2019 at 13 h 44 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *