Musique
Ferielle : “Je rêve de faire une chanson avec The Maxims”

Ferielle : “Je rêve de faire une chanson avec The Maxims”

15 May 2024 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Autrice, compositrice et interprète, Ferielle est l’une des nouvelles sensations pop/rock. La chanteuse a sorti en 2023 son premier EP de six titres intitulé L’eau qui dort. Elle a récemment dévoilé son dernier single, Sans mon soleil, qui figurera dans son prochain EP encore secret. En attendant, Ferielle se produira sur la scène du Festival de Poupet à Saint-Malo du Bois le 7 juillet prochain. 

Toute la culture : Il y a tout juste un an vous sortiez votre premier EP intitulé L’eau qui dort. Avec le recul, quel(s) regard(s) portez-vous sur ce premier projet ? 

Ferielle : C’est un premier EP qui porte bien son nom. C’était une exploration de beaucoup de choses et les chansons ont été plutôt bien reçues. Ça se ressent dans mes concerts. 

Vous avez pu interpréter quelques chansons de l’EP sur la scène du Point Éphémère où vous étiez en concert le 27 mars dernier. Quelles sont vos impressions ? 

J’adore la scène du Point Ephémère. J’étais super contente de jouer là-bas. C’était très cool de jouer à Paris, des amis sont venus me voir. Le public était très cool, c’était un super concert ! 

Vous avez récemment dévoilé quelques nouveaux titres comme Naïve ou encore Sans mon soleil, une chanson dans laquelle vous évoquez la perte de votre maman. Qu’est-ce qu’elle incarnait à vos yeux ? 

C’était le soleil de ma vie. Elle me donnait beaucoup d’amour, beaucoup de chaleur. Quand on sort dehors, on est toujours contents de voir un petit rayon de soleil. C’était un peu la même chose avec ma mère, même si elle n’était pas tout le temps là dans ma vie. Mais ça fait toujours plaisir d’être avec ses proches. 

Avez-vous ressenti une émotion particulière à l’écriture de cette chanson ? 

Oui. Au début, j’étais surtout triste. Et quand je l’ai terminée, j’étais assez fière de moi. Je me suis sentie soulagée. Malheureusement, je ne suis pas la seule à vivre des deuils. Plein de gens ont aussi vécu ça. Il faut être heureux de ce qu’on a tant que ça existe et ne jamais prendre les choses pour acquises. 

Les titres Naïve et Sans mon soleil marquent-ils les prémices d’un nouvel EP en cours de production ? 

Oui, effectivement. Je suis dans une phase de composition. Mais c’est mon petit secret pour l’instant ! (Rires). 

Vous avez fait la première partie d’Hoshi au Zénith de Paris le 12 avril dernier. Quels sont les artistes français ou internationaux avec lesquels vous aimeriez collaborer ? 

Sur le plan international, je rêve de faire une chanson avec The Maxims. Du côté des artistes francophones, j’aime bien Johnny Jane. 

Avez-vous un message à faire passer pour les personnes qui vous soutiennent dans votre jeune carrière artistique ? 

Je leur dis merci parce que, plus je travaille sur ma musique, plus je vais à leur rencontre, plus j’y crois et plus ça a du sens. Je pense que quand on fait de la musique, il y a une grande phase où on est seul dans sa chambre ou dans son studio. Pour moi, tout prend sens lorsque je vais à la rencontre du public. Ça a un vrai impact sur mes chansons parce que ça rend l’expérience beaucoup plus humaine. 

Image en une : Ferielle & Jessica Guetta. 

Josiane : “Céline Dion m’a toujours inspirée”
Don Quichotte à l’Opéra national de Paris : la musique de Jules Massenet de nouveau à l’honneur sur la scène de Bastille !
Avatar photo
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Soutenez Toute La Culture
Registration