Pop / Rock

Cherry Glazerr et son monde à part

Cherry Glazerr et son monde à part

08 avril 2019 | PAR Pierre Poughon

Le monde de Cherry Glazerr s’est ouvert au Point Éphémère ce samedi soir lors d’un concert complet et mélodieux.

On parle de Cherry Glazerr depuis des années déjà. Au début, léger comme le vent, le groupe parlait de fromage grillé ou autre chats en tout genre. Puis, arrivé en 2017 avec Apocapilpstick, le groupe a pris une tournure bien plus sérieuse. Les trois américains, guidés par Clementine Creevy, ont sorti un opus sur le monde, sur l’extérieur. Toujours dans le rock/punk avec de petites racines pop, le mélange est efficace, donne à la fois envie de danser et de s’éclater contre un mur au prochain accord. Puis vient Stuffed & Ready, sorti le 1er Février.

Un poil plus pop que rock que le précédent, ce dernier reste quand même fidèle à la touche Cherry Glazerr, c’est à dire une voix absolument incroyable sur des riffs sales et des entremets pop à souhait. A l’inverse d’Apocalipstick, celui-ci est beaucoup plus intime, et n’a pour seul vocation que de répondre à la question « is this really me ? », interrogation personnelle de la chanteuse et fil conducteur de ce nouvel opus. Sans forcément briller en soi, ce dernier marche de la meilleure des façons. On retrouve exactement ce qui fait que Cherry Glazerr est un groupe inrattable dans l’univers du rock américain.

C’est d’ailleurs samedi soir, au Point Éphémère, que l’on retrouvait nos trois américains. Précédés par une première partie pas vraiment impressionnante, les voici monter sur scène devant un public pas forcément aussi chaud qu’on l’aurait espéré. Mais, ça ne va pas empêcher Clementine Creevy et ses deux acolytes (une à la basse, l’autre à la batterie) de tout éclater sur scène. Dans un set dense et relativement long, ils ont réussi à gagner le cœur du public. Un charisme naturel s’abat sur la fosse en provenance de notre leadeuse.

Complètement dans son monde, elle nous le fait partager à travers des danses, parfois gênantes, mais qui collent parfaitement à l’idée que l’on se fait d’elle au travers des différents clips qu’elle a pu nous fournir. C’est dans ces moments-là qu’on comprend que cette jeune femme est, comme beaucoup d’autre, une musicienne née, talentueuse, et une guitariste et compositrice énormément douée. Un régal.

Le Livre à Metz : Denier jour de Désirs pour cette édition – Dimanche 7 avril
Une jolie réussite pour le premier festival Format Court
Pierre Poughon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *