Musique

Plus de sons dans les salons de coiffure

09 décembre 2010 | PAR Tristan Karache-Prudent

Depuis le  7 décembre , quelques 60 000 salons de coiffure sont appelés à arrêter de faire passer de la musique. En effet la société pour la perception de la redevance équitable (SPRE) et la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) souhaitent augmenter la redevance musique.

Bernard Stalter, le délégué de l’union nationale de la coiffure a déclaré à l’AFP qu’ « on a lancé le mouvement en Alsace en juillet mais après un congrès national en novembre il a été décidé à l’unanimité de l’étendre au reste de la France ». Jusqu’à présent, les patrons de salons payaient entre 24 et 35 euros alors que le gouvernement prévoit d’augmenter la redevance en 2011 à 90 euros par salons et 47 euros supplémentaire par salarié à partir du troisième.

Toujours à l’AFP, Mr Stalter ajoute qu’ « on espère qu’avec la SPRE on va pouvoir rapidement se mettre autour d’une table pour discuter parce que là c’est du racket fiscal! Actuellement les cotisations des coiffeurs rapportent 1,3 million d’euros par an à la SPRE, cela monterait à 7,3 millions d’euros avec l’augmentation qu’ils veulent nous imposer: c’est énorme ».

La SPRE se défend en expliquant que les tarifs sur les diffusions musicales n’ont pas augmentées depuis 20 ans. Les professionnels de la capillarité souhaitent rencontrer les différents belligérants  pour arriver au minima à bloquer cette augmentation sur un chiffre plus raisonnable.

 

 

Les Monstrueux débarquent
Rhum for Pauline en concert à Paris
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *