Classique
Playlist de Hayato Sumino, pianiste atypique

Playlist de Hayato Sumino, pianiste atypique

22 août 2022 | PAR Victoria Okada

Le pianiste japonais Hayato Sumino se produira le 26 août au Théâtre de l’Œuvre. Demi-finaliste au dernier Concours Chopin de Varsovie, il est notamment connu comme YouTuber au nom de Cateen. Son récital sera une excellente occasion de connaître ce musicien atypique, aussi doué dans le classique que dans tous les autres genres.

 

Ce n’est pas la première fois qu’il se produit à Paris, il a déjà donné des récitals à la Salle Cortot, lorsqu’il vivait à Paris en 2018 pour rechercher différents possibilités des arrangements musicaux à l’IRCAM. En effet, c’est un brillant arrangeur et sa chaîne YouTube est remplie de vidéos qui le prouvent. Parmi elle, la plus connue est probablement celle-ci :

 

Il arrange également de célèbres thèmes de jeux vidéos et de dessins animés :

 

Son talent en tant que pianiste a valu des prix à des concours nationaux et internationaux. Si vous êtes pianomania, vous avez peut-être vu des transmissions de la dernière édition du Concours Chopin qui a eu lieu à l’automne dernier :

(deuxième éliminatoire – le Ballade en fa majeur op. 38 à 9’11 ; il le jouera dans son récital à Paris)

 

(Premier éliminatoire – les deux études, op. 10 no. 1 en ut majeur – à 6’32 – et op. 25 no. 10 en sui mineur – à 8’35 –  seront également dans le programme de son récital le 26 août)

 

La première partie de son récital est constituée de pièces de Chopin et de Saint-Saëns, en insérant ses Big Cat Waltz, un petit clin d’œil à Chopin et à des valses viennoises :

 

Dans la deuxième partie, il propose sa réflexion sur : « quelle est la signification de jouer ces œuvres du passé aujourd’hui » ? Ainsi, il interprètera Ryuichi Sakamoto, Joe Hisaishi, George Gershwin et ses propres compositions, tous inspirés de grands compositeurs de l’Histoire de la Musique. Par exemple, « Requiem » de Nausicaä of the Valley of the Wind (film de Hayao Miyazaki, musique de Joe Hisaishi) est inspiré par la musique baroque en générale et par Bach :

Et il n’oubliera pas d’interpréter Jésus demeure ma joie BWV 147 de J.S.Bach après Hisaishi.

 

Il adore le jazz et collégien, il en jouait déjà. Dans la Rhapsodie in Blue de Gershwin, il présentera une cadence avec une grande part d’improvisation comme dans ce concert à Tokyo en avril 2021 :

 

Dans notre entretien par visio, il nous a expliqué qu’il réfléchit depuis quelques années sur ce qu’il peut apporter dans le lien entre le classique et les genres musicaux dans lesquels nous vivons aujourd’hui. « Mais, continue-t-il, je ne joue pas spécialement des musiques d’aujourd’hui dans le but d’amener des gens vers le classique. Bien sûr, certaines personnes peuvent aborder et écouter la musique classique avec l’idée de creuser un peu plus des pièces de leurs musiciens ou compositeurs préférés (vivants, bien entendu !). Pour le concert du 26 prochain aussi, je crois qu’un certain nombre de personnes, qui ne me connaissent que sur YouTube et qui n’ont pas forcément l’habitude d’écouter de la musique classique, viendront. »


Hayato Sumino Concert exceptionnel 

26 août à 20h à Paris, au Théâtre de l’Œuvre

 

Photo © Ogata_photo

Festival DARC : Manou Gallo
Le Soldat désaccordé : Obus, Accordéon et Fille de la lune
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture