Musique

Mister May, guitariste de QUEEN et Dr Brian docteur en astrophysique !

Mister May, guitariste de QUEEN et Dr Brian docteur en astrophysique !

10 décembre 2012 | PAR Arnaud Berreby

Nous nous intéressons aujourd’hui au destin singulier d’un certain Brian May, célèbre guitariste britannique très connu pour son travail à la six cordes au sein du groupe Queen, mais également auteur compositeur de certains des plus grands succès du groupe, chanteur lead ponctuellement (écoutez la méconnue All dead, all dead à titre d’exemple), ou voix de basse au sein des riches et complexes harmonies vocales du combo ( Somebody to love à titre d’exemple à la fin de l’article).

 

Citons, parmi ses créations, le légendaire We will rock you, hymne quasi rap-punkoide précurseur (1977, News Of The World) qu’on pourrait traduire à peu près par : « là on va vous secouer bande de chiffes molles !», manifeste scandé, hurlé plus que chanté par un Freddie habité.

La section rythmique sans basse ni batterie (sic !) est assurée par deux coups de latte sur une estrade suivis par un clapping, sauf qu’habituellement la rythmique est un squelette à habiller avec une guitare, un piano, des cuivres, des cordes, quoi
encore, surtout sous un glacial fog londonien mais là nothing, nada, walou !

Un groove tout nu et puis c’est tout ! Jusqu’au dernier refrain martelé…

;

C’est alors que la Red Special, petit nom de la guitare du sieur May, qui trépignait d’impatience depuis le début du morceau, rugit discrètement puis monte doucement en puissance et explose enfin littéralement exactement entre nos deux oreilles dans un endroit du cerveau qu’on appelle lobe temporal !

;

Mais ce que peu de gens savent, c’est que sous ses cheveux longs de hardos gratteux se cache une tête bien faite d’universitaire diplômé en astrophysique du prestigieux Imperial Collège de Londres !

Il interrompt sa thèse de docteur en astronomie en 1974 quand le succès du groupe rendra impossible la poursuite de cette longue et délicate entreprise : le single Killer Queen cartonne alors mondialement, Brian y exécutant un solo mémorable que lui-même considérera comme son masterpiece.

;

Brian apprend à jouer de la guitare dès ses huit ans sur le ukulélé de son père vétéran de la seconde guerre mondiale qui traina avec un flegme so british l’instrument sur tous les champs de bataille. Quelques années passent et l’enfant réclame une guitare électrique mais les ressources financières familiales ne le permettent pas : qu’à cela ne tienne ils se mettront father and son à confectionner leur guitare home made, instrument sur lequel il jouera tout au long de sa carrière !

Apres l’étourdissante trajectoire que chacun lui connait, en 2005 il se remet courageusement à la rédaction de sa thèse abandonnée provisoirement trente et une années plus tôt ; il la présente alors solennellement le 23 aout 2007 et devient le Docteur Brian May !

Elle s’intitule, excusez du peu : Vitesses radiales dans le nuage de poussière zodiacal !

;

Donc, notre guitar-hero devient une référence sur ce sujet, il écrit des ouvrages de vulgarisation sur les astres et se passionne par ailleurs pour la photographie en stéréo.

;

Il fait d’ailleurs paraître ces jours ci en Grande Bretagne un livre intitulé Diableries (Carlton Publishing) qui traite des représentations de diables en France vers les années 1850 à travers l’étude de photographies en stéréo.

Brian May lance un appel pour trouver un éditeur français pour son ouvrage, il regrette- et il a, selon nous, raison- qu’un sujet qui concerne notre patrimoine culturel ne puisse être lu en langue française.

Si vous souhaitez l’aider dans sa démarche merci de prendre contact avec la rédaction de Toute La Culture qui transmettra au Dr Brian May.

;

Let’s Rock !

;

Visuel (c) Capture d’écran

;

;

;

Grease, le retour ou presque, le duo John Travolta etOlivia Newton-John se reforme
Les 10 incontournables de la semaine du 10 décembre

One thought on “Mister May, guitariste de QUEEN et Dr Brian docteur en astrophysique !”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *