Musique
[live report] Akino Arai de retour en France au Pan piper

[live report] Akino Arai de retour en France au Pan piper

07 mars 2013 | PAR Sandra Bernard

Ce 28 février s’est joué au Pan Piper un micro évènement pour les fans de la très enchanteresse chanteuse Akino Arai. Son concert piano tour numéro 4 est à lui seul un hymne à la douceur. Un univers entier reposant sur la voix angélique de cette artiste que connaissent tous les fans de Please save my Earth, Macross plus ou Lodoss. De retour à Paris après quatre années d’absence, Akino a choisi la salle de concert Pan Piper afin d’être au plus près de son public.


Une salle moderne et intimiste pour des chansons élancées, emplies d’une douceur reposante de rêverie enfantine assurée. Après 27 ans de carrière, la voix de l’artiste reste toujours aussi pure, bien que moins puissante et stable qu’au zénith de sa carrière.

Très discrète et réservée, Akino nous fait ressentir au plus profond de nos sentiments ce petit quelque chose qui amène à redécouvrir avec elle le bonheur de la vie, avec simplicité. Sur scène avec son piano, elle nous invite à pénétrer un immense univers qu’elle pourrait définir comme un grand espace de partage émotionnel. Pour l’accompagner, son fidèle et talentueux violoniste Todo Masahiko apportait une touche lyrique aux chansons. Il planait une atmosphère de nostalgie et de magie, que seul ce genre d’artiste, puriste dans l’expression de ses compositions, peut nous apporter.

Ce concert était l’occasion pour les fans de découvrir, pour la première fois en live, des chansons de son dernier double album Blue Planet et Red Planet sorti en 2012. Un album qui montre bien l’attachement de l’artiste au thème de l’espace. Ce thème s’est d’ailleurs retrouvé retranscrit sur les différentes projections vidéos qui accompagnaient le concert, avec une synchronisation son et image parfaite. Sur ce point, la vidéo de la chanson Our Children’s Rain Song, qui souligne la dernière catastrophe du Japon, est fabuleuse et se détache nettement des autres accompagnements vidéos plus basiques.

Aux fil du concert, Akino a interprété des chansons de plus en plus électros pour notre plus grand bonheur. Des compositions très élancées avec une forte présence de beat qui se mariait étonnamment avec sa voix. Quelle joie de pouvoir également entendre, en live acoustique, Voices de Macross et Adesso e fortuna de Lodoss qui sont très certainement ses plus belles chansons, composées en partenariat avec la très grande compositrice Yoko Kanno, à qui l’on doit la BO de Ghost in the shell. Entre chaque morceau, l’artiste s’est adressée directement à son public afin d’expliquer le contexte de création des oeuvres.

Loin de la médiatisation qui ne l’intéresse pas, Akino poursuit l’expansion de son univers musical avec calme et volupté. Des sensations qui se ressentent étrangement dans ses concerts. Tout particulièrement celui-ci, tant la proximité avec l’artiste était propice à la communion de ses émotions. Avec la douceur de sa voix qui se pose sur des compositions toujours aérées, Akino Arai est une artiste qu’il faut découvrir si vous aimez la musique non commerciale et un tant soit peu contemplative.

Visuels : © Sandra BERNARD

[Live Report] Man With a Mission quand le J-Rock fait hurler de plaisir la capitale
[Live report] Les Black Strobe à la Boule Noire : disco-rock viril et animal
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture