Musique

L’icône du Flamenco, Juan Peña Fernandez, est mort

L’icône du Flamenco, Juan Peña Fernandez, est mort

20 juillet 2016 | PAR Antoine Roynier

Mercredi dernier, Juan Peña Fernandez est mort à Séville. Ce chanteur, méconnu en France, était une icône du Flamenco en Andalousie. Sa carrière, couronnée de succès, le prouve.

L’une des dernières grandes figures du flamenco nous a quittés. Le chanteur Juan Peña Fernandez est mort à Séville le 13 juillet à l’âge de 75 ans. « El Lebrijano », un alias en référence à sa ville natale, Lebrija, dans la province de Séville en Espagne, est un talent précoce. Il commence dès l’âge de 16 ans en tant que guitariste à accompagner des légendes de la musique espagnole telle que La Paquera de Jerez. Mais il ne s’agit que des prémices d’une vie et d’une carrière pleines de succès.

En 1964, il gagne un concours de Mairena Del Alcor, abritant l’un des festivals de Flamenco les plus importants d’Espagne. Quatre ans plus tard, il sort son premier album. Un disque reconnu par la critique et par les connaisseurs de cet art.

Mais ce n’est qu’en 1970 qu’il rencontre son acolyte Paco de Lucia. Avec ce guitariste de génie, le gitan d’Andalousie connaît sa première vraie grande réussite avec un opus sobrement nommé El Lebrijano. S’en suit une trentaine d’œuvres musicales couronnées de gloire. La renommé, que lui apporte ses créations, est telle qu’en 1997 le ministre de la culture lui remet la Medaila de Oro al Trabajo.

Visuel: © Wikipedia

Gagnez 5×2 places pour aller voir « L’été de Kikujiro » de Takeshi Kitano ou gagnez 5 affiches du film.
Les Portes du Temps fait découvrir le patrimoine français aux jeunes
Antoine Roynier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *