Musique
La playlist mid-tempo estival

La playlist mid-tempo estival

12 juillet 2021 | PAR Antoine Couder

Cette semaine : Oli XL & Instupendo, Kay Young, Jaykae x Jorja Smith, Vince Staples et Adrien Legrand.

White Teeth — Kay Young   

Le tempo est lent, ça ne va pas forcément durer et vite s’élever à l’aide d’une petite section de cuivres en sourdine du meilleur effet. Le tempo est lent pour dire l’innocente simplicité de ces dents blanches, le point de mire qui modère et souligne encore le noir de la peau et détraque le regard des autres.

Are you with that ? — Vince Staples    

Mid-tempo toujours. Est-ce qu’il fait trop chaud ? Ça dépend pour qui, le mauvais temps s’incruste dans les têtes, ça vient de loin ça ne nous lâche pas et ce ne sont pas ces petits effets de berceuse qui pourront en effacer le sordide affect.

Monster — Global Network  

Alors cette fois, place aux cauchemars, à vrai dire des hallucinations qui parviennent à tout envahir, du refrain jusqu’à cet infra-basse qui semble bouillonner tout au fond. On finit par en rire, bien sûr ; preuve que l’on ne se connaît pas vraiment soi-même.

Ribon Bone — Oli XL & Instupendo

On reste donc bloqué entre les infra-couches, là où les voix s’infiltrent en laissant une impression morne et éthérée. La rencontre de la mélancolie pop et des rythmes d’outre-tombe sans doute attribués à des mutants. Le son papillonne, se retourne et se déchire pour finir doucement par s’éteindre comme si de rien n’était.

1000 nights (feat. Jorja Smith) — Jaykae

Ça devient une habitude de regarder Jorja Smith se balader dans les quartiers mal famés en chantant la misère du prolétariat, les âmes perdues des périphéries anglaises. Mid-tempo de l’existence et de sa survie, on pourrait tenter de s’élever, de voir la lumière, mais c’est déjà trop tard. The beat goes on.

 

Crédit photo © Stephen Hoffmeister / Mxdwn

Le spectateur, vivre ou regarder sa vie ?
Francofolies de La Rochelle : Martin Luminet, un talent Monstre
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionné pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique et de la danse . Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (et de Castor Astral, 2021)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture