Musique
La playlist des meufs à strass

La playlist des meufs à strass

27 janvier 2019 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Ex-Re, Alice et moi, Claire Laffut, Cléa Vincent et Lolo Zouaï.

Vérité — Claire Laffut  

Tu garderas ton air d’ado timide, tu chanteras ce que tu ressens tout simplement « au fond de toi », tu n’oublieras pas de dire que tu fais également de la peinture, que tu es Belge et que l’idée là, cette vérité, c’est de zapper le strass, foncer sur l’essentiel, les trucs qui t’intéressent petite libérale de mon cœur. Tout le monde sera d’accord sur le fait que le refrain, c’est bon, et la voix aussi. Mais si tu mens …

Dans les strass — Cléa Vincent  

C’est sûrement un hasard mais dans les strass on reste dans le même ADN que celui de Claire, mais en plus Tchikiboum. Cléa Vincent commence à se mettre à table, raconter que c’est pas si bien ce putain de showbiz faut pas croire. Du coup, le rythme est ralenti ; mais dansant peut-être pas. Après, le clip de Vicky la Pirouette amène une ambiance étrange et super réussie. Peut-être qu’il va se passer un truc cette fois  ?

Jade — Lolo Zouaï (feat Blood Orange)  

Là pour le coup, le hasard n’est vraiment pas permis, tu as beau être plus ou moins Française tu te barres aux States sans doute parce que ça rend plus glamour ton Instagram. On t’avait vu faire la maline mais là c’est carrément Blood Orange qui est avec toi, « ah mais tu ne me connais pas du tout ». Lolo, elle est peut être moins forte mais elle est mieux produite… 100% strass.

The dazzler — Ex :Re  

Pas possible de louper ça, dans la série « une meuf et après », il faut bien se le dire, comment ça tourne mal, comment tu deviens tragiquement belle et vieille et totalement désespérée, tu prends des noms incompréhensibles ou alors même pas le nom de ton Ex, juste le mot. Ça force le X-Ray Spex, tu n’imites plus rien, tu as dépassé le stade du strass. 

 Frénésie — Alice et moi  

Allez, on termine par un compromis, Dorian Gray 2.0, un tempo qui glisse en vague ralentie, des effets d’écho et d’éclats de voix que l’on ne comprend que trop bien. On en fera pas un hymne à l’éjaculation précoce, le processus du strass est trop avancé du coup peut-être que ça dégouline déjà. Alice rhinite, huit jours de gueule de bois et zou, on y pense plus. On clique sans y penser.

visuel : page facebook de Lolo Zouaï

 

Lyon : le Sirha 2019 fait son show !
L’euphémisme « 10 000 gestes » de Boris Charmatz aux Amandiers
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *