Musique
[Interview] « Les Primeurs de Massy, présenter des artistes nouvellement arrivés sur scène »

[Interview] « Les Primeurs de Massy, présenter des artistes nouvellement arrivés sur scène »

16 octobre 2013 | PAR Bastien Stisi

primeurs2013Du 23 au 26 octobre, la ville de Massy et l’espace Paul B accueillent le festival Les Primeurs de Massy, qui regroupe depuis 1998 des artistes ayant sorti leur premier album dans l’année écoulée. Christian Maugein, programmateur du festival, évoque avec nous la genèse et les préoccupations du plus grand fermenteur de talents du territoire hexagonal…

Pouvez-vous nous parler de la genèse des Primeurs de Massy ? 

Christian Maugein : Olivier Poubelle et moi-même avons  imaginé ce festival pour répondre à une envie que nous avions de présenter des artistes nouvellement arrivés sur scène ou pour lesquels un nouveau projet se faisait jour. L’idée était de proposer aux artistes des conditions optimum, ceux-ci étant généralement cantonnés aux premières parties souvent dans des formations réduites ou de très petits lieux qui au-delà de leur bonne volonté et de leurs engagements tout a fait louables, ne disposent que de moyens très réduits. En créant le festival nous parions sur l’effet évènement qui nous permet de réunir un public honorable et offre aux artistes une visibilité qu’ils avaient du mal à trouver ailleurs.

Les Primeurs de Massy, à première vue, on pense à des salades, des poireaux et des tomates. Comment vous est-il venu ce drôle de nom ?

Christian Maugein : Pas de salades, pas de poireaux, juste du jus de raisin fermenté ! Les « primeurs », en terme viticole, ce sont les vins nouveaux qui sont de saison puisqu’ils sont consommables juste après les vendanges. À  défaut de vigne, à Massy les nouveaux artistes sont donc « consommables » pendant la même période.

Vous souvenez-vous de certains noms de la line-up de la toute première édition du festival, en 1998 ?

Christian Maugein : Il y avait entre autres  Tryo, Magic Malik, Les Ogres de Barback, Franck Monnet, Paris Combo, Alexandre Varlet, Régis Gizavo. Pour la petite histoire, il y avait aussi dans notre sélection d’artistes M et Lhasa qui, au dernier moment, n’ont finalement pas pu se rendre disponibles pour des problèmes de planning, le festival étant à l’époque totalement naissant et inconnu de tous…

Valoriser la banlieue parisienne, c’est important au sein d’un milieu musical parisianiste jusqu’à l’étouffement ?

Christian Maugein : Nous ne nous sommes jamais posé la question de cette façon, je dirigeais déjà Paul B un lieu dédié à la musique et positionné sur la découverte artistique, c’était donc tout naturel d’implanter le festival à Massy. Si aujourd’hui le festival par son rayonnement peut valoriser cette ville ou plus généralement cette banlieue, j’en suis ravi. Ceci étant les banlieues qui sont multiples ont bien changé depuis quelques décennies et même des parisiens parmi les plus coriaces ont du émigrer en banlieue et en définitive ne s’en trouvent pas si malheureux.

Quel est l’album qui vous a le plus séduit cette année parmi les participants ?

Christian Maugein : Il m’est difficile de répondre à cette question car plus que des albums nous nous attachons aux concerts puisque par définition le festival présente des artistes en chair et en os, et j’ai beaucoup de mal a dissocier les deux. Par ailleurs j’ai une culture musicale très large j’ai donc du mal à préférer une chose plutôt que l’autre dans des esthétiques peu comparables. J’aime la musicalité de Yasmine Hamdan, l’atypisme de Scarecrow, l’énergie brute de Dead Hippies, le glamour furieux de Kadebostany, ou la fête contagieuse de Deluxe

Y’a t-il des artistes que vous auriez rêvé d’accueillir cette année à Massy, et qui, bon, ne sont finalement pas là ?

Christian Maugein : Je pense qu’ Elyas Khan aurait trouvé toute sa place dans cette édition

Qui est-ce que vous verriez bien l’année prochaine pour l’édition 2014 ?

Christian Maugein : Ça, c’est mon petit secret, laissez moi quelques mois pur vous en dire plus !

Toutes les informations et la programmation du festival Les Primeurs de Massy sont à retrouver sur le site officiel du festival.

Visuel : © affiche du festival

Infos pratiques

La Tossée, l’Union
L’Arlequin
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *