Electro
Daft Punk – Random Access Memories, les premières impressions

Daft Punk – Random Access Memories, les premières impressions

14 mai 2013 | PAR Yohann Marchand

Ce week-end la promotion virale de RAM s’est poursuivie avec deux énigmatiques vidéos, annonciatrices au final d’un heureux évènement.

Une semaine avant la sortie officielle du quatrième volet de nos robots, un étrange teaser a circulé sur la toile. Filmé en slow motion avec l’air de « Get Lucky » au ralenti, nous apprenions qu’un éventuel clip devrait sortir le 15 mai dans un monde sensiblement apocalyptique.

A peine remis de cette déduction, Daft Punk a récidivé avec un second teaser des plus surprenants. Cette fois-ci nous les retrouvons dans un vaisseau spatial en train de déballer leur vinyle de Random Access Memories…

Deux spots imaginés à fortiori pour créer le buzz, mais qui lassent plus qu’ils n’intriguent depuis que le single « Get Lucky » a été dévoilé. Mais les Daft Punk savent entretenir le suspense, car la vraie actualité allait se dévoiler en ce lundi soir : une pré-écoute en streaming de RAM sur I Tunes. A son écoute tout prend sens, c’est un sentiment de fuite en arrière qui nous accapare. Celui d’abandonner notre présent pour un futur inconnu régi par les souvenirs d’une époque révolue. 2 pas en avant, 1 pas en arrière. Random Access Memories vous plonge dans une euphorie mélancolique.

En attendant le 21 mai et la chronique officielle de RAM, voici un avant goût avec ses ressentis par titre.

1. Give Life Back to Music
Une invitation funky à se perdre en plein désert californien au volant d’une Cadillac.

2.The Game of love
Une ballade orgasmique dans la pénombre du cosmos.

3. Giorgio by Moroder
Une plongée nostalgique dans l’esprit Morodien d’une disco synthétique éternelle.

4. Within
Cet instant où le temps se suspend sur les lèvres de sa moitié.

5. Instant Crush (feat. Julian Casablancas)
La pop 3.0 qui va électriser le futur rockeur des années 80.

6. Lose Yourself to Dance (feat. Pharrell Williams)
Un appel à la débauche sensuelle sur la piste de danse du samedi soir.

7. Touch (feat. Paul Williams)
Un trip futuriste orchestré à la croisée du sublime et d’une faille spatio-chaotique.

8. Get Lucky (feat. Pharrell Williams)
La version radio edit en plus funky, le tube d’un jour et de toujours.

9. Beyond
La rencontre du 4ème type entre la b.o de Tron et Giorgio Moroder.

10. Motherboard
Buzz l’Éclair avait vu juste, il existe un monde merveilleux vers l’infini et au -delà.

11. Fragments of Time (feat. Todd Edwards)
On the road again baby, on passe la cinquième et on oublie nos soucis.

12. Doin’ it Right (feat. Panda Bear)
Une parenthèse aérienne mélancolique.

13. Contact
L’espace ouvre ses portes sur une galaxie inconnue, plus dure sera la chute / l’atterrissage ?

Les Plages Electroniques du festival de Cannes débarquent à Paris
Tannhäuser version nazie, une relecture qui vire au drame
Yohann Marchand

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture