Classique
Mozart à la Seine Musicale avec Marc Minkowski et les Musiciens du Louvre

Mozart à la Seine Musicale avec Marc Minkowski et les Musiciens du Louvre

30 juin 2021 | PAR Jean-Marie Chamouard

Dans le cadre du festival « Mozart Maximum », Marc Minkowski et les Musiciens du Louvre interprètent le 28 Juin 2021, à la Seine Musicale les 39ème et 40ème symphonies de Mozart.

La Seine Musicale termine en beauté, une saison 2020-2021 perturbée par la pandémie. Le festival « Mozart Maximum » est une série de huit concerts consacrés à la musique de Mozart. Ce soir, sont jouées deux des trois dernières symphonies de Mozart. Elles ont été écrites en quelques semaines au cours de l’été 1788 dans un contexte sombre pour le compositeur : échec de son opéra Don Juan à Vienne, difficultés financières, décès de sa fille Thérèse. Marc Minkowski (né à Paris le 4 octobre 1962) est depuis 2013 directeur artistique de la semaine Mozart au festival de Salzbourg. Il dirige depuis 2015 l’opéra national de Bordeaux. Il a fondé en 1982 l’orchestre des Musiciens du Louvre qui est invité ce soir. Cette formation réside maintenant à Grenoble, elle dispose d’un large répertoire baroque, classique et romantique et interprète volontiers les œuvres avec des instruments d’époque.

La 39ème symphonie en mi bémol majeur est dite maçonnique, les trois bémols à la clé évoqueraient les trois coups frappés à la porte d’une loge. Très expressive, teintée de mélancolie, elle annonce la musique romantique. Le premier mouvement débute avec lenteur, gravité, les accords évoquent les coups du destin, prenant un accent Beethovenien. Puis l’orchestre déploie toute son énergie. Le chef joue sur les contrastes, les accents brusques et vifs alternant avec des périodes de douce mélancolie. L’andante con moto est très émouvant : c’est une marche délicate, un moment d’intimité entrecoupé de brusques accents qui semblent déchirer cette atmosphère paisible. Le troisième mouvement, plus court, est dominé par le trio : une flûte et deux clarinettes enchanteront l’auditeur. L’allégro final débute de manière éclatante mettant en valeur l’énergie et la virtuosité de l’orchestre .Le spectateur est emporté dans un tourbillon musical, dans une joyeuse allégresse.

La 40ème symphonie est appelée la Grande Symphonie en sol mineur, la plus renommée de Mozart. Composée en 1788, juste après la mort de sa fille il s’en dégage un sentiment tragique et angoissé. Elle a été remaniée en 1791 pour y introduire un élément novateur, les clarinettes. Le premier mouvement allégro molto est célébrissime : le thème principal exprimé par les violons parait survoler une batterie de croches, jouées par les altos. Ce thème revient régulièrement lors de ce premier mouvement très contrasté : les accélérations sont nombreuses, les moments calmes privilégient le dialogue entre les violons et les vents. La musique est captivante, envoûtante. Malgré de brèves ruptures rythmiques, l’andante est un retour au calme, un moment de recueillement. Le troisième mouvement évoque la musique de JS Bach. Rapide, énergique ce Menuetto met en valeur la puissance, la plénitude de l’orchestre. Le trio central apporte apaisement et nostalgie. L’auditeur est littéralement jeté dans l’allégro assai final. Les arpèges alternent en courtes séquences avec des accords plaqués, la virtuosité impressionne, l’impétuosité va croissante, témoignant d’une colère fébrile du compositeur.

Ce concert met en exergue l’énergie, l’expressivité du chef d’orchestre Marc Minkowski. L’interprétation qu’il nous offre de ces deux symphonies de Mozart est très colorée, mettant en valeur les contrastes et la dimension dramatique de ces œuvres. Pour le plus grand plaisir de l’auditeur.

visuel (c) Afficge 

Bouillon de culture en chapelle : le festival Trente-Trente à Bordeaux , ce sont aussi des expositions !
L’Onde de choc de Nacera Belaza s’abat sur le Printemps de la danse Arabe
Jean-Marie Chamouard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture