Classique
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 07 septembre 2021

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 07 septembre 2021

07 septembre 2021 | PAR Paul Fourier

Ça y est ! C’est la rentrée ! Muni(e)s de votre masque et de votre passe sanitaire, voici l’occasion de bien démarrer la saison avec les quelques concerts de la sélection de toutelaculture.

Mardi 7 septembre, à 20h, au Nouveau Monde de Lille, l’Orchestre Français des Jeunes dirigé par Michael Schonwandt joue la Symphonie n°9 de Haydn et, avec le violoniste Pierre Fouchenneret, le concerto n°3 de Saint-Saëns

Mercredi 8 et jeudi 9 septembre à 20h30, l’Orchestre de Paris nous offrira un programme tout Maurice Ravel (avec notamment La Valse et Le Boléro). Riccardo Chailly étant contraint d’annuler sa venue à Paris, pour raisons de santé, c’est Gustavo Gimeno qui le remplace à la baguette.

Jeudi 9 septembre, à 20h, c’est l’ouverture de saison à l’Orchestre National de Strasbourg. Le nouveau chef Aziz Shokhakimov a convié le violoniste Nemanja Radulovic pour un programme où l’on entendra notamment le concerto n°2 de Prokofiev.

Vendredi 10 septembre, à 20h, c’est le retour de l’Orchestre National de France et de son chef, Cristian Macelaru. Pour inaugurer la saison qui marquera le centenaire de la mort de Saint-Saëns (1835-1921), ils interpréteront le Troisième Concerto pour violon du compositeur français, en compagnie de Daniel Lozakovich, ainsi que Daphnis et Chloé de Ravel. 

Dimanche 12 septembre à 16h, Manon, l’opéra de Massenet ouvrira la saison (en version concert) de l’Opéra de Lyon. Avec Vannina Santoni, Saimir Pirgu, Jean-Sébastien Bou… et Daniele Rustioni à la tête de l’orchestre. La même œuvre sera ensuite donnée au Théâtre des Champs-Élysées le 15 à 19h30.
 
Mardi 14 septembre à 19h30, l’Opéra National de Paris propose à nouveau la mise en scène décapante, mais immanquable d’Iphigénie en Tauride de Gluck par Krzysztof Warlikowski. Tara Erraught interprètera Iphigénie et elle sera accompagnée de Jarrett Ott, Julien Behr, Jean-François Lapointe… et dirigée par Thomas Hengelbrock.

Hors de nos frontières :

L’Opéra de Hambourg nous offre, du 4 au 25 septembre, une belle prise de rôle pour Benjamin Bernheim dans Les Contes d’Hoffmann (avec Olga Peretyatko, Angela Brower, Luca Pisaroni et Kent Nagano à la baguette). Et du 9 au 15, c’est Sonya Yoncheva qui y reprendra (en version concert) le rôle de Manon Lescaut de Puccini.
 

 
Lundi 13 septembre, à 19h (et jusqu’au 24), le Grand Théâtre de Genève nous emmène dans Guerre et paix de Prokofiev avec Calixto Bieito à la mise en scène et Alejo Pérez à la direction d’orchestre.
 
Dans la mesure où la traversée du Channel resterait de nouveau envisageable, pourquoi ne pas carrément aller voir, à partir du 13 septembre, Rigoletto au Royal Opera House (avec Carlos Alvarez, Lisette Oropesa, Liparit Avetisyan et Antonio Pappano à la baguette) ?
 
Mardi 14 septembre à 19h30 (et jusqu’au 26), en ouverture de saison, le Théâtre de La Monnaie de Bruxelles nous invitera, en création mondiale, à un opéra de Kris Defoort The Time of Our Singing :  » l’œuvre relate la vie d’une famille mixte que la musique unit et divise, sur fond de ségrégation dans les États-Unis d’après-guerre. En collaboration avec le librettiste Peter van Kraaij, le chef d’orchestre Kwamé Ryan et le metteur en scène Ted Huffman, Kris Defoort ouvre un espace imaginaire où se croisent la petite et la grande histoire, où les gens se rassemblent et tissent un récit, où le jazz et la musique classique s’enrichissent mutuellement. »
 
Visuel : Iphigénie en Tauride © Guergana Damianova / OnP
Cinédanse : Forsythe en solo
Œdipe d’Enescu à Berlin : la foi en l’homme
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture