Classique
L’agenda classique de la semaine du 12 octobre

L’agenda classique de la semaine du 12 octobre

12 octobre 2021 | PAR Paul Fourier

Vous avez envie de concerts classiques cette semaine ? La rédaction de Toute La Culture a pensé à vous…

Mardi 12 octobre à 20h30, à la Philharmonie de Paris, retrouvez Case Scaglione (et Istvan Vardai au violoncelle) à la tête de l’Orchestre National d’Ile-de-France pour un concert en forme de portraits romantiques (Wagner, Dvorak, Strauss).

Le même jour, à 20h, au Théâtre des Champs-Élysées, le pianiste Simon Ghraichy nous emmènera dans un tourbillon des sens allant de Liszt à Granados.

Les 12, 15, 17 et 20 octobre, à l’Opéra de Marseille, on retrouve Guillaume Tell de Rossini dans une mise en scène de Louis Désiré et l’Orchestre de l’Opéra de Marseille sous la direction de Michele Spotti. La distribution menée par Alexandre Duhamel est brillante et réunit Angélique Boudeville, Enea Scala, Thomas Dear

Les 12 et 13 octobre, le Théâtre Impérial de Compiègne réunit, pour nous faire partager l’épopée du baron de Münchhausen, Patrice Thibaud, maître du burlesque et de l’art du mime, ainsi qu’Hervé Niquet et son Concert Spirituel (avec Patrice Thibaud, Axelle Fanyo, Romain Dayez...)

Mercredi 13 octobre (et jeudi 14) à 20h30, à la Philharmonie de Paris, c’est l’ombre de la Seconde Guerre mondiale qui planera sur le concert de l’Orchestre de Paris (direction : Klaus Mäkelä, violon : Renaud Capuçon) avec, en regard, le Concerto pour violon de Korngold, symbolisant le retour du compositeur à la musique d’orchestre après la défaite d’Hitler, et la poignante Symphonie « Leningrad » de Chostakovitch.

Les 13, 14 et 16 octobre, l’Opéra de Clermont-Ferrand propose l’opéra Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti. Le samedi 16 octobre des ateliers gratuits seront proposés dans la salle de répétition de l’Opéra pendant que les adultes profiteront pleinement du spectacle.

Jeudi 14 octobre à 20h, Cristian Macelaru, Rachel Willis-Sørensen et l’Orchestre National de France mettent Beeethoven et Strauss en miroir au Théâtre des Champs-Élysées.

Jeudi 14 octobre à 20h, en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides, l’Orchestre national de Metz (direction : Adrian Prabava) proposeront la Symphonie n° 3 en fa majeur, opus 90 de Brahms et un florilège d’airs d’opéras de Verdi (avec Iryna Kyshliaru, Ambroisine Bré, Florian Cafiero et Paul Gay).

Ce même Jeudi 14 octobre à 21h, Thomas Valverde, directeur artistique du Biarritz Piano Festival est en concert au Café de la danse dans un programme aux confins de l’électro.

Vendredi 15 octobre à 20h30, à la Philharmonie de Paris, on entendra la dernière étape de l’intégrale des symphonies de Beethoven entamée en juin 2019 par Jordi Savall et le Concert des Nations.

Vendredi 15 octobre à 20h30 (et dimanche 17 à 14h30), Peter Grimes de Benjamin Britten fait escale à l’Opéra Grand Avignon dans une mise en scène de Frédéric Roels.

Les 15 et 17 octobre, le Théâtre de l’Athénée nous emmène vers les grandes profondeurs avec « Au cœur de l’Océan » (composition : Frédéric Blondy et Arthur Lavandier, livret et à la mise en scène : Halory Goerger, direction musicale : Maxime Pascal).

Samedi 16 octobre à 20h, Le violoncelliste Alban Gerhardt illuminera les concertos n°1 et 2, deux sommets du violoncelle de Saint-Saëns, au Théâtre des Champs-Élysées.

À partir du 17 octobre, à Nantes puis à Angers, Siegfried, le héros de Wagner se dresse dans la nuit. Olivier Py met en scène lui-même le texte halluciné qu’il avait offert en 2013 au compositeur suisse Michael Jarrell. Un monologue explosif, entre colère, délire et amère résignation, qui donne l’étrange sentiment que Siegfried se relève des ruines du Troisième Reich… (avec Otto Katzameier, Dima Bawab, Pauline Sikirdji, Sophie Belloir…)

Hors de nos frontières :

Les 17 et 20 octobre, le Théâtre de la Monnaie de Bruxelles (Bozar) propose le drame lyrique De Kinderen der Zeemagnum opus du compositeur Lodewijk Mortelmans.

Visuel : L. Larralde

Création en public de Point d’orgue à Bordeaux
Magnifique reprise de Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs Elysées
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture