Classique

Interview de Yoshiki (de X Japan) en vue de son concert solo « classical » du 26 mai au Trianon

Interview de Yoshiki (de X Japan) en vue de son concert solo « classical » du 26 mai au Trianon

23 mai 2014 | PAR Sandra Bernard

Quelques jours avant son concert « Yoshiki classical » du 26 mai prochain au Trianon, Yoshiki, le charismatique et prolifique leader de X Japan nous a accordé une interview (en compagnie de nos confrères d’Orient Extrême) dans un anglais absolument parfait.

yoshiki-classical

Orient Extrême (OE) : Ma première question est une question plutôt simple; pouvez-vous expliquer quel est le concept de votre concert Classical et quel est son contenu ?

Yoshiki : Même si je suis actuellement le leader et le batteur du groupe X Japan, avec Yoshiki Classical tour, je veux jouer du piano. Il y aura 6 ou 7 musiciens ainsi que des chanteurs invités. Il y aura aussi une projection de vidéo de l’histoire de X Japan et de ma propre histoire, il y aura des images cool !

Toute la culture (TLC) : Pourriez-vous nous indiquer quelles sont vos sources d’inspiration?

Yoshiki : ça dépend du moment, quelquefois ce sont mes fans, quelquefois c’est la vie quotidienne ou encore de comment je me sens, ce qui me marque comme la mort de mon père (lorsqu’il avait 10 ans) ou de proches (le décès de Hide en 1998 l’a profondément touché). Je tente de mettre ces émotions dans mes mélodies.

OE : Votre album Classical semble plutôt optimiste, il est doux, agréable. Par exemple le titre Tears est plutôt positif. Est-ce un reflet de votre état d’esprit actuel ?

Yoshiki : En général je suis plutôt une personne joyeuse et positive, mais j’ai également de grandes peurs au fond de moi, une noirceur comme tout le monde. Aussi j’essaye de positiver, mais la peine est toujours là. C’est pour cela que j’écris, que j’essaye de faire quelque chose de beau.

TLC : Dans vos albums Yoshiki’s sélection on remarque une récurrence des compositions très baroques de Bach ainsi qu’une prédominance des œuvres en accords “mineurs”, dans quelle mesure cela vous inspire t-il dans vos propres compositions classiques ?

Yoshiki : Lorsque je compose pour X Japan, j’utilise un petit peu plus d’accords mineurs. J’ai l’impression que l’on utilise souvent les accords majeurs pour une progression, puis que l’on revient aux accords mineurs. J’utilise tant les accords majeurs que les mineurs, car pour moi ils sont connectés, parce que les auditeurs ressentent les choses grâce à ces variations. Il n’est pas faux que tout le monde est heureux et excité après plusieurs heures d’écoute, c’est un des mystères du son.

OE : Vous êtes certainement l’artiste japonais le plus célèbre, vous faites régulièrement le buzz, vous avez toujours un projet à montrer ou une actualité ce qui est une démarche plutôt occidentale, est-ce planifié ou bien est-ce dû au hasard que tout le monde parle tout le temps de vous ?

Yoshiki : C’est clairement spontané (rires). Il est vrai qu’il se passe toujours quelque chose. Concernant la tournée « Classical », je ne l’avais pas planifiée il y a un an parce que j’ai composé quelques concertos pour piano puis il fallait les comparer, les assembler pour un album. J’a fait des showcases à la demande d’amis et là, des amateurs m’ont demandé de faire une tournée. Au début j’ai dit non, et finalement ils ont réussi à me convaincre que ça les rendrait heureux. C’est exactement pour cela que je veux faire la tournée classical, pour partager cette joie. Et je ne sais pas ce que je ferai l’année prochaine, j’espère que je serai en tournée mondiale avec X Japan. 

TLC : Concernant vos collaborations, il y a en ce moment une effervescence autour d’Hero la BO que vous avez composée pour le prochain film Saint Seiya, pouvez-vous nous parler un peu de ce projet ?

Yoshiki : Oui, (rires). J’étais en train de travailler sur la tournée internationale Classical et un de mes amis qui travaille sur le projet Saint Seiya m’a demandé « peux-tu composer quelque chose pour Saint Seiya ? » juste quelques semaines avant la fin de la production du film. Comme j’étais en train de travailler sur la tournée Classical, j’ai demandé si je pouvais composer quelque chose de classique et il a dit  » c’est exactement ce que nous recherchons » aussi je l’ai fait très rapidement, à la dernière minute. De plus, c’est un film très attendu au Japon et dans de nombreux pays.

OE : Vous avez annoncé un best off d’X Japan disponible dans le monde entier à partir du 17 juin. Il y a eu des traillers et des vidéos pour les tournées mondiales de 2009 et de 2011, une sortie DVD ou Bluray est-elle prévue ?

Yoshiki : Question très intéressante. Il y a quatre/cinq jours, j’étais à Los Angeles, je travaillais sur le best off d’X Japan. La nuit dernière, j’étais à Tokyo et je terminais mon travail sur le best off mais je n’ai pas terminé mon travail sur la partie vidéo, car j’ai pris un avion pour Paris, et me voila ici en votre compagnie. Aussi je terminerai les vidéos probablement cette nuit ou la nuit prochaine avant de m’envoler pour Moscou (rires). Donc oui, il y aura des traillers et des vidéos en DVD pour cette tournée de X Japan.

OE : Vous collaborez très régulièrement avec des personnalités du monde entier et surtout japonaises comme Hello Kitty. Aussi serait-il concevable d’imaginer un partenariat avec le phénomène musical Hatsune Miku ? Est-ce que vous apprécieriez de travailler avec elle et « Yoshikivocalopi » est-il possible ?

Yoshiki : Hatsune Miku, huuummm, oui. Actuellement certains de mes amis m’en parlent et me demandent si je peux composer quelque chose dans cette direction. Oui, cela m’intéresse beaucoup et c’est une bonne voie de réflexion pour le futur. Mais actuellement, je compose un thème pour Hello Kitty aussi, pour le moment je suis collé à Hello Kitty (rires).

TLC : La prochaine question concerne votre intérêt pour la mode. Quelle part tient la mode dans votre projet Violet UK et est-ce une façon de vous exprimer comme ce fut le cas avec le Visual Kei dans les premières années d’X Japan (groupe leader dans le Visual Kei)?

Yoshiki : Oui, c’est une bonne question. Pour moi, la musique et la mode sont intimement liées. Quand nous avons commencé X, devenu par la suite X Japan, nous faisions de la heavy musique, sous étions fous et enflammés, aussi les gens disaient qu’est-ce qu’ils font ? C’est quoi cette musique ? Alors nous avons adopté ce qui est devenu le Visual Kei. Aussi, pour moi, la mode fait partie de la musique, ce sont deux éléments inséparables d’une carrière artistique. Concernant Violet Uk, la dimension fashion est extrêmement importante, plus que dans X Japan. Je veux combiner les défilés et les shows musicaux c’est un des fondements du projet.

OE : Pouvez-vous nous dire ce que vous faites quand vous venez à Paris et y a-t-il quelque chose que vous pouvez faire ici que vous ne pourriez pas faire ailleurs ?

Yoshiki : Question intéressante. Je ne sais pas vraiment. Je marche dans la rue seul et je déguste du vin (rires).

TLC : Que pensez-vous de l’intérêt de nombreux français pour la culture japonaise ?

Yoshiki : Comme vous le savez, j’ai participé à plusieurs reprises au festival Japan Expo. Cela m’a toujours impressionné de voir tant de personnes françaises et européennes intéressées par la culture japonaise. Les japonais sont également intéressés par la culture française et européenne et je pense que c’est très bien, car ainsi nous pouvons nous respecter les uns les autres. C’est un honneur de voir tant de français et d’européens intéressés par la culture japonaise et je me sens chanceux. Les japonais sont reconnaissants de voir tant de personnes intéressées par leur culture.

Merci (en français dans le texte)

Concernant le concert de Yoshiki, il reprend les titres de son album Yoshiki Classical sorti au printemps 2013. Pour réaliser celui-ci, il a collaboré avec le légendaire producteur des Beatles Sir Georges Martin, le London Philharmonic Orchestra, le Tokyo City Philharmonic Orchestra et le Quartet San Francisco.Succès populaire, l’album a été encensé par la critique.

 Informations pratiques : 

Yoshiki Classical, lundi 2 mai 2014, Le Trianon 80 boulevard Rochechouart 75 018 Paris.

8:30 – Ouverture des portes 19:30 – 1ère partie 20:00 – YOSHIKI CLASSICAL. Placement Libre tous assis. Prix : 45.00 €

Métro : station Anvers, Ligne 2
Bus : Station Anvers-Sacré-Coeur, Lignes 30 & 54
Parking : VINCI Anvers (capacité 450 véhicules)

Page du concert

Website : www.yoshikiclassical.com

Facebook : https://www.facebook.com/YoshikiOfficial

Twitter : https://twitter.com/yoshikiofficial

Visuels : photographie et vidéo officielles de la tournée

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
le_trianon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *