Classique
À la Folle Journée de Nantes, deux formations en l’honneur de Schubert

À la Folle Journée de Nantes, deux formations en l’honneur de Schubert

05 février 2022 | PAR Victoria Okada

La Folle Journée de Nantes s’est achevée le 31 janvier dernier après 5 jours de concerts consacrés à Schubert. Sous le contexte de pandémie et des mesures sanitaires, nécessitant des réadaptations constantes, réaliser 189 concerts se révèle incontestablement un exploit.

« Schubert est un compositeur idéal pour nous retrouver », lance René Martin qui a dû changer la formule à maintes reprises pour trouver la bonne configuration, ceci afin de maintenir l’organisation du festival. Il a renoncé très tôt au thème initial de musique russe qui devait prévoir de grands orchestres et chœurs, peu compatibles avec la Covid. En revanche, Schubert et son art de faire de la musique entre amis, en petite formation, conviennent parfaitement au contexte actuel. Chez ce compositeur viennois, l’intimité prévaut et, de surcroît, il est particulièrement prolifique et de nombreuses œuvres sont encore à découvrir. Or, La Folle Journée a toujours été un lieu de découverte, de musiques peu ou mal connues, voire inconnues. Ainsi, cette année encore, de nombreuses découvertes étaient au rendez-vous.

Orchestre Consuelo, clarté conviviale

L’Orchestre Consuelo, fondé en 2019 par Victor Julien-Lafférière, violoncelliste et premier lauréat du Concours Reine Élisabeth en 2017, était présent tout au long de cette Folle Journée. Il s’agit d’un orchestre à géométrie variable avec instruments d’époque. Ses musiciens, tous de très haut niveau, sont des jeunes de la même génération que son fondateur qui est devenu le chef. L’esprit amical et convivial, l’appréciation et l’écoute mutuelles entre eux s’entendent dans leurs interprétations, et cela met naturellement en valeur les solistes. La direction de Victor Julien-Lafférière rapporte à toutes les partitions jouées une grande clarté structurelle, ce qui débarrasse d’une lourdeur éventuelle. Mais l’orchestre peut jouer tout à fait sans chef, comme il l’a montré dans la Sonate « Arpeggione » en version pour violoncelle et orchestre à cordes.

L’Ensemble Sarbacanes a le vent en poupe

L’Ensemble Sarbacanes est un ensemble à vent, lui aussi à des instruments d’époque. Fondé à l’origine pour interpréter des œuvres du XVIIIe siècles notamment pour octuor à vent (formation très prisée dans cette période), l’orchestre élargit aujourd’hui ses répertoires jusqu’aux premières années du XXe siècle, d’où la présence pour l’édition Schubert de la Folle Journée. Les pièces proposées dans leur unique concert (Ouverture de l’opéra Fierrabras, Octuor à vent en fa majeur D.72, extrait de l’opéra La Harpe enchantée) retrouvent leur vivacité, en grande partie grâce aux arrangements du corniste Félix Roth. Ici aussi, l’esprit de la camaraderie, celui de Schubertiade, est bien présent, si bien que le public est emporté par la fraîcheur et la jeunesse qui prévalent dans l’interprétation et dans les commentaires du concert, en réservant un accueil plus que chaleureux.

(les interviews de Victor Julien Lafférière et des membres de l’Ensemble Sarbacances sont à venir sur notre site partenaire Vivace-Cantabile.com)

Malgré les contraintes sanitaires, la 28e édition de La Folle Journée n’a annulé qu’un seul concert. Un public nombreux (68000 billets délivrés avec le taux de remplissage de 77 %) ont apprécié 1000 œuvres jouées pendant cinq jours.
La 29e édition est annoncée du 1er au 5 février 2023. En revanche, son thème n’est pas encore défini, le directeur artistique et les organisateurs préfèrent attendre l’évolution de la situation avant de proposer un thème le mieux adapté.

Photos : © Simon Vergniaud, Romain Charrier, Victoria Okada

Avec « Pli », Inbal Ben Haim invente le cirque de papier
Paris Opera Competition: Anna Harvey, 1st prize winner and Julie Fuchs, godmother of the event look back on the 2022 edition
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture