Non classé

No Security San Jose’99 : Les Rolling Stones sortent de leurs archives un live très rock’n’roll !

No Security San Jose’99 : Les Rolling Stones sortent de leurs archives un live très rock’n’roll !

20 septembre 2018 | PAR Jean-Christophe Mary

C’est avec un immense plaisir que l’on retrouve les Rolling Stones filmés en juin 1999 autour d’un répertoire très « roots ». Depuis le milieu des 60’s, les aristocrates du rock’n’roll n’ont eu de cesse de redéfinir les limites du rock et du blues américain,insufflant à chaque album, cette petite touche typiquement british. La preuve par ce No Security de très haute volée.

[rating=5]

Capté en juin 1999, ce show donné à San José achève une tournée triomphale démarrée trois ans plus tôt dans des stades immenses à la faveur de l’album « Bridges To Babylon ». Cette fois, exit les décors écrans géants et light show dantesques. Le groupe se produit cette fois des salles plus petites à travers une démarche sonore plus dépouillée. Les Rolling Stones suivent ce schéma de base depuis le début des années 80 : un album, une tournée suivie de l’album live. D’entrée on vous le dit : les Rolling Stones livrent ici une brillante performance de leurs plus grands succès la qualité sonore est excellente, et les séquences vidéo de haute volée. Les Stones c’est ce savant mélange de finesse et de légèreté dans les mélodies et les harmonies, mais aussi cette puissance sonore, cette sauvagerie rock’n’roll sur scène.
La voix de Mick Jagger est vigoureuse, pleine de profondeur. C’est particulièrement le cas sur le puissant « It s Only Rock n Roll » et les notes  finales de ce « Sympathy For The Devil » interprétées avec passion et dévotion. Dès les titres d’ouverture  «Jumpin Jack Flash» et « Bitch », on retient le punch d’un Keith Richard, littéralement boosté par une énergie juvénile.  Son jeu de guitare, qu’il soit électrique ou acoustique, résonne ici de manière vive et féroce. Avouons que la section rythmique est bien plutôt servie par un Charlie Watts au tempo impeccable et un Darryl Jones dont les lignes de basse sont d’une efficacité redoutable.  Les Stones livrent là un show d’une grande énergie. Outre les classiques « Paint It Black », «Start Me Up», « Get Off Of My Cloud », on se délecte aussi des éternels « Honky Tonk Women », « Route 66 « et « Midnight Rambler », sans oublier ce « Out Of Control » tiré de leur chef-d’œuvre « Bridges To Babylon ».
Si l’apogée du groupe en live reste la période 1975-1980 avec des performances live légendaires, No Security San Jose’1999 montre que les vétérans du rock viennent d’écrire un nouveau chapitre du rock’n’roll. Les fans sont aux anges.

Tracklisting : 1) Jumpin Jack Flash 2) Bitch 3) You Got Me Rocking 4) Respectable 5) Honky Tonk Women 6) I Got The Blues 7) Saint Of Me 8) Some Girls 9) Paint It Black 10) You Got The Silver 11) Before They Make Me Run 12) Out Of Control 13) Route 66 14) Get Off Of My Cloud 15) Midnight Rambler 16) Tumbling Dice 17) It s Only Rock n Roll (But I Like It) 18) Start Me Up 19) Brown Sugar 20) Sympathy For The Devil

visuel : couverture de l’album
 

L’expérience Pommery #14, street art et Champagne
Futur immédiat : Retour vers Los Angeles en 1991
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *