Non classé
Netflix et les abonnés perdus

Netflix et les abonnés perdus

25 avril 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Le géant du streaming vient de perdre pour la première fois un nombre d’abonnés conséquent, alors qu’au plus haut on cherche les responsables, comment les abonnés vont-ils être impactés par ce choc ? 

200 000, c’est le nombre d’abonnés qu’a perdus le géant américain au premier trimestre de cette année. Le leader du streaming vidéo vient de subir la plus grosse perte d’abonnés de son histoire. Alors qu’au plus haut Reed Hasting, le PDG, se démène pour trouver les responsables. Les abonnés se demandent comment ils vont être impactés par le choc. De leu côté, les investisseurs revendent leurs actions, accentuant une chute de la valeur déjà enregistrée depuis le début de l’année.

Pourquoi cette soudaine chute ? Les réponses sont multiples. 1/ Le nombre d’abonnés avait subi une énorme hausse durant la période des confinements à travers le monde. Cette hausse devait forcément s’estomper. 2/ Une autre raison serait l’apparition de plusieurs services de streaming avec un contenu parlant plus à certains publics. On pense notamment à Disney+, Apple TV, ou Paramount + qui ont pris place sur le marché américain et débarquent aujourd’hui en Europe. Souvent, les spectateurs font des choix et, parmi ces choix, Netflix n’en sort pas toujours gagnant. 3/ Enfin, l’augmentation des prix a poussé de nombreux abonnées à résilier leurs abonnements, ces derniers mois.

Plusieurs solutions s’offrent évidemment à Netflix : multiplier les offres de programme. Que ce soit en série en film ou en documentaire, afin de toucher de nouvelles personnes. Cette solution, implique un investissement fort et une mise en place sur le long terme pour un résultat incertain. La perte d’abonnés implique une perte de rentrée significative d’argent, qu’il faudra compenser au plus vite. Il est également possible de voir arriver des publicités entre les différents programmes comme le propose déjà Paramount+ sur l’une de ses offres.

Netflix se voit donc chamboulé dans son rôle de roi des services de streaming. Chamboulé certes, mais tout de même avec un bagage de 221 millions d’abonnés, le géant américain reste en tête. Disney+ en comparaison possède la bagatelle de 130 millions d’abonnés. Un chiffre qui ne fait que monter et devrait sans doute venir titiller Netflix sur le long terme.  

Le livre imprimé, un objet dépassé ? Reportage au Festival du livre de Paris
Charlotte Adigéry et Bolis Pupul, le duo électro-pop incontournable de la scène belge
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture