Non classé
Paris et ses femmes

Paris et ses femmes

08 mars 2011 | PAR Floriane Gillette

Journée de la femme oblige, Paris leur déroule le tapis rouge. De nombreuses manifestations mettront la gente féminine à l’honneur. Sports, expositions, musique, cinéma…impossible d’y échapper, femmes célèbres ou illustres inconnues aujourd’hui elles sont partout.

D’abord cap sur le XXe arrondissement, où le duo FromTwo donne un concert au centre culturel Auguste Obel à 19h, en compagnie d’une troupe de danseurs. Ce groupe mêle le piano classique et la voix envoûtante d’Estelle Grand avec la batterie variéte de Amaury Blanchard (qui a travaillé avec Gérald De Palmas et Renaud). Leur musique aux influences classiques, jazz et électro est un ovni délicieux. Et ils invitent l’accordéoniste Clarisse Catarino ( musicienne de Leny Escudero) à faire vivre l’expérience Fromtwo.

 

La suite du programme se découvre chaussé de ses chaussures de sport. Du 8 au 13 mars la Ville de Paris récompense des projets sportifs menés par ou en direction des femmes. Hôtel de Ville de Paris, à 18 heures, Fatima Lalem adjointe chargée de l’égalité femmes-hommes, remettra les trophées « Femmes d’avenir » qui honorent des bénévoles ayant à cœur de rendre la pratique sportive plus accessible aux femmes. Fatima Lalem remettra aussi le Trophée Femmes du Sport qui récompense les meilleurs projets en matière de développement de la pratique physique féminine ou mixte. Toujours dans le cadre de la journée internationale de la femme, l’adjointe inaugurera ce dimanche au stade Emile Antoine à 9 heures, l’évènement « Femmes en Sport ». A cette occasion toutes les Parisiennes sont invitées à découvrir gratuitement et sans inscription différentes activités. Des coachs sportifs accueilleront et conseilleront les participantes, qui pourrontt également bénéficier de massages prodigués par les kinés de l’équipe. Au programme : le matin marche nordique et running, gymnastique suédoise et danses ; dans l’après-midi, démonstrations diverses de football australien, la crosse, touch rugby, capoeira, hip-hop et iaido. L’équipe de « La Parisienne », célèbre course à pied dont la Mairie de Paris est partenaire, organise régulièrement des entraînements de préparation afin d’aider les femmes à progresser dans leur pratique. Des navettes seront mises en place afin d’amener les participantes sur le lieu de la manifestation.

Pour les plus friandes de nourritures intellectuelles et culturelles, la journée du 8 mars permet aussi de découvrir des expositions originales.Toujours en cours, l’exposition Cover Girl à l’espace galerie des Galeries Lafayettes propose  un voyage dans le temps, qui traverse cinquante ans de photographie de mode illustrés de façon contemporaine par onze artistes et collectif. La photographie de mode, perçue comme une culture en soi, et la fille de la couverture de magazine mise en drapeau, ou en écharpe, presque symptomatique.                                                                                                                                         Un air de Printemps souffle sur la capitale, le soleil brille et les jardins s’animent. Tout en profitant du beau temps , le Sénat invite les curieux à venir découvrir les photographies du reporter Olivier Martel. Le président du Sénat Gérard Larchet parle du travail du photographe en ces termes :  » Depuis, trente-cinq ans cet homme parcourt le monde et présente de très beaux portraits de femmes. A travers son itinéraire, Olivier Martel exprime la singularité des quotidiens, souligne l’intensité des visages et des silhouettes et suggère les combats et les espérances de chacune. »

Depuis le 1er mars, le festival Au Féminin à la Goutte d’or bat son plein, et propose à 14 heures une projection, à 15 heures une lecture sur le thème des femmes au parloir, et à 21 heures de la danse avec le collectif le Moindre Geste.

Enfin, cette journée internationale de la Femme est aussi l’occasion de s’attarder sur le programme du 33ème Festival International de Films de Femmes de Créteil. Créé en 1979, il accueille des réalisatrices du monde entier, avec près de 150 films qui défendent avec talent le regard des femmes sur leur société. Lieu témoin de débats historiques, le festival reste attentif aux engagements artistiques, politiques et sociaux des femmes dans le monde, à travers leur cinéma. La directrice du Festival, Jackie Buet explique que la décision d’organiser cette manifestation en mars est liée à la Journée internationale de la femme le 8 mars : « La période a changé. A l’époque, il n’y avait quasiment aucune réalisatrice dans les grands festivals, y compris Cannes », se rappelle-t-elle. « On s’était rendu compte que certaines réalisatrices étaient très mal représentées, notamment allemandes comme Margarethe von Trotta. On a décidé de faire un festival pour les réunir et leur donner une visibilité, et créer un événement artistique ».

Un programme non exhaustif qui met à l’honneur les Femmes de Paris et d’ailleurs.

 

MAC révèle les Wonderwomen
Le Chat Potté par les créateurs de Shrek au cinéma en Novembre
Floriane Gillette

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture