Polars
« L’ultime expérience » : Bruce Benamran nous interpelle sur la mort comme fin

« L’ultime expérience » : Bruce Benamran nous interpelle sur la mort comme fin

24 janvier 2021 | PAR Ilan Lévy

Spécialiste des sciences sur You Tube, Bruce Benamran livre son premier polar où il met en action ce que les sciences ne permettent … pas encore.

Comme chaque matin, alors qu’il se rend au travail, le quotidien de Sylvain Guerin est modifié par le fait qu’il apprend qu’il est mort dans un accident de voiture. Sa voiture a eu un très grave accident sur la route qu’il emprunte, il est mort à un endroit où aucune caméra ne peut filmer. Ce banal accident n’intéresse personne si ce n’est Sylvain lui-même qui l’apprend par une chaine d’informations en continu. Il reçoit en même temps un texto lui enjoignant de ne surtout par rejoindre son bureau. La policière Marion Lambert, à la réputation intègre et tatillonne, est bien la seule de la police à suivre de près cette affaire.

Un mort bien vivant

N’écoutant que sa routine habituelle et piqué de curiosité, il se rend dans son entreprise où il est convoqué par Michaël, son manager. Une suite d’événements improbables et incroyables lui font quitter le lieu en urgence, sauvé par une mystérieuse admiratrice, Catherine, informaticienne de génie. Commence alors une rocambolesque course-poursuite dans Paris entre le duo Sylvain-Catherine, la police, et de mystérieuses organisations qui veulent à tout prix récupérer Sylvain vivant. Créateur de la chaine à succès sur You Tube E-penser, Bruce Benamran est un vulgarisateur scientifique qui permet au grand public de mieux comprendre la science.

Une machination complexe

En passant au roman « L’ultime expérience », il utilise avec brio toutes les ficelles du polar, qu’il mixe habilement à la science-fiction, afin d’évoquer les grands sujets de notre époque. Avec la science, les interdits légaux et éthiques sont multiples, avec le roman, l’auteur peut tout se permettre en créant une société de contrôle absolu des Hommes, de leur conscience et de leur histoire ; la scène où Sylvain retrouve sa mère qui ne l’est pas, est dans ce sens cocasse. Bruce Benamran tente ici d’approcher les sujets liés à la génétique, aux expériences sur le vivant, à la fabrication du vivant pour en faire un thriller redoutable d’efficacité qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Entre action, machination et expérimentation, le lecteur se laisse entrainer facilement dans l’histoire de Sylvain et n’en sort pas indemne.

Bruce Benamran, L’ultime expérience, Thriller / Policier, Flammarion, 485 p., 21€

visuel : couverture du livre

Attention à l’humour so british de la série « Mum »
[Interview] « Peau d’homme », la sublimation d’une colère
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture