Polars
L’ange déchu, de Chis Brookmyre : la damnation des secrets de famille

L’ange déchu, de Chis Brookmyre : la damnation des secrets de famille

21 mai 2021 | PAR Ilan Lévy

Dans L’ange déchu de Chis Brookmyre vous serez happé par du complotisme et des secrets de famille bien profondément enfouis…

La mort du patriarche

Ecossais, né à Glasgow en 1968, Chis Brookmyre est auteur de polars et journaliste, notamment pour le football. Il a déjà écrit plusieurs romans, mélange de comédie politique et satire sociale, soutenu par une grande force narrative. Il est l’un des auteurs du mouvement littéraire Tartan Noir. Depuis 2008, il est président de la Humanist Society of Scotland.

Alors que le père Max Temple vient de mourir, toute la famille se retrouve pour les vacances dans leur maison au Portugal afin de lui rendre un dernier hommage. La famille Temple semble gâtée et bénie des dieux : un père psychologue réputé, consultant pour la télévision, spécialiste du complotisme, une mère, Célia, qui a gardé sa beauté d’ancienne actrice, même si elle ne tourne plus, deux filles Marion et Ivy, son fils Rory, conjoints et petits enfants. La famille fait l’admiration d’Amanda, la nouvelle nounou des enfants.

Une famille parfaite

Malgré la mort du père, tout semble parfait dans cette famille qui allie épanouissement personnel et réussite professionnel.
Pourtant, en 2002, la famille a été frappée par une tragédie. Niam, la fille d’Ivy, a disparu lors des dernières vacances dans la maison de l’Algarve au Portugal.
Personne n’y était jamais retourné.
L’histoire se déroule en deux temps et oscille entre 2002 et 2018 lors de la disparition de la petite Niam et 2018 lors des retrouvailles.

Le vernis craque

Parmi les deux égos surdimensionnés des parents, comment les enfants ont-ils pu grandir ?
Le narcissisme des parents a-t ’il laissé de la place aux enfants et aux petits enfants ?
Au fil du roman, le vernis craque et les secrets de famille, forcément très enfouis, remontent à la surface et transforment ce rêve familial en thriller psychologique au dénouement improbable.

Chis Brookmyre, L’ange déchu, Metailié, 384 p., 22 euros, sortie le 18 mars 2021.
visuel : couverture du livre

« Elles font l’abstraction » au Centre Pompidou
Werther poétique pour la réouverture de l’Opéra de Montpellier
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture