Fictions

« Les spectateurs », le nouveau roman de Nathalie Azoulai assied l’histoire devant un poste de télévision

« Les spectateurs », le nouveau roman de Nathalie Azoulai assied l’histoire devant un poste de télévision

03 janvier 2018 | PAR Yaël Hirsch

Après le succès de Titus n’aimait pas Bérénice (POL 2015) qui avait obtenu le prix Médicis et s’était vendu à 80 000 exemplaires, Nathalie Azoulai est de retour avec Les spectateurs, un roman tout en ellipses et en suggestions qui retrace le portrait d’une famille qui a tout quitté pour venir vivre en France…

[rating=3]

Tout commence devant la conférence de presse du Général de Gaulle du du 27 novembre 1967. Après la guerre des six jours, le héros parle du « peuple sûr de lui et dominateur ». La famille est réunie devant la télévision. Par effet de réaction, le fils de 13 ans et sa petite soeur comprennent qu’on peut quitter son pays d’une minute à l’autre sans presque rien emporter et des questions sont posées aux parents…

Tout en ellipse, mêlant l’histoire de la famille à celle de la voisine couturière, Maria, qui pense ses patrons sur le modèle des grandes stars de l’âge d’or d’Hollywood, Les spectateurs conjugue l’exil à l’universel. En effet, maîtrisant l’art de la suggestion, l’auteure condense dans le vécu révélé en pointillés d’une seule famille de nombreux drames passés, présents et possible. D’une écriture irréprochable, le texte peut néanmoins perdre le lecteur dans ses cris masqués en chuchotements.

Nathalie Azoulai, Les spectateurs, POL, 320 p., 17,90 euros. Sortie le 4 janvier 2018
visuel : couverture du livre

Un doigt d’honneur punk au culte du chef et au monde managérial- Bruiser
Mort de Jacques Lassalle : une vie toute entière consacrée au théâtre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *