Fictions

Punir d’aimer, nouvelles dominantes et rayonnantes d’Octavie Delvaux

Punir d’aimer, nouvelles dominantes et rayonnantes d’Octavie Delvaux

21 février 2019 | PAR Yaël Hirsch

La directrice de la collection « Point G. » de la Musardine et auteure de Sex in the kitchen publie un épais volume de nouvelles qui célèbrent le SM et le plaisir. Libre, contemporain et excitant.

Dominatrice appliquée, la narratrice évolue avec grâce et plaisir dans la vie, entourée d’une cour de soumis. Elle se met elle-même en scène, capable de se laisser déborder par ses clients pour en faire de vrais amants, ou de jouer avec son image pour humilier finement un inconnu qui aime vraiment ça.

Dans le flot des histoires de désir et de sexe assez heureux, il y a d’autres héroïnes jeunes ou moins jeunes, SM ou pas, mais dans tous les cas, elles ont leurs proposes désirs, savent ce qu’elles veulent et souvent l’obtiennent. Avec un art de la narration qui sait manier l’ironie et menacer les effets de surprise, Octavie Delvaux nous emmène avec joie de vivre et jouissance dans un univers libre, moderne et excitant. Un bonheur !

Octavie Delvaux, Punir d’aimer, La Musardine, Collection « Point G », 365 p., 16 euros, sortie en février 2019.

Visuel : couverture du livre

Saisons d’opéra : une saison 2019-2020 de New York peu excitante (sur le papier)
Le convulsif Botero en Orient au Tarmac
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *