Fictions
« Le passage de l’été », ambiance policière sur deux générations en Bretagne par Claire Léost

« Le passage de l’été », ambiance policière sur deux générations en Bretagne par Claire Léost

03 mai 2021 | PAR Yaël Hirsch

L’auteure du Monde à nos pieds ( 2019) est de retour chez JC Lattès avec une fresque bretonne qui enjambe deux générations pour créer du suspense…

Dans une petite ville de Bretagne, à l’été 1994, on enterre deux morts le même jour : un père de famille et la prof de lettres du collège récemment arrivée de Paris. Une figure participe aux deux enterrements, la jeune Hélène, qui vient de passer son Bac de Français et de perdre à la fois son père et sa professeure préférée…. Cinquante ans plus tôt, juste après la guerre, la jeune Odette quitte sa Bretagne natale pour arriver gare Montparnasse et trouver une place dans une maison bourgeoise où l’on appelle toutes les « bonnes » Marie… Les deux histoires sont liées mais il faut terminer le roman pour le comprendre. 

Proposant un double regard sur la Bretagne : celui de ses habitants, régionalistes ou pas et celui d’un couples d’intellos parisiens venus s’y installer, Claire Léost parvient à ménager un joli suspense tout en en disant beaucoup sur le quotidien dans une ville moyenne de cette région dans les années 1990. Les personnages sont travaillés et l’on apprécie que le double de l’auteure, celui qui écrit des polars à succès soit un homme un peu ermite et capable de baisser la garde et le niveau pour conquérir le grand public… Le passage de l’été est un roman bien ficelé et attachant. 

Claire Léost, Le passage de l’été, JC Lattès, 250 p., 20 euros. Sortie le 12 mai 2021. 

visuel : couverture du livre.

Avec Meurtres et Pépites de chocolat, cap sur les cozy mysteries
Au-delà de 15 kilomètres, cette playlist est toujours valable
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture