Essais

« L’opium des imbéciles », Rudy Reichstadt nous ouvre les yeux

« L’opium des imbéciles », Rudy Reichstadt nous ouvre les yeux

13 octobre 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Nous pensions savoir, nous, les érudits, les intellectuels, la France d’en haut comme dirait un autre. Mais non, en matière de théories du complot et de conspirationnisme, en fait nous ne savions rien. Le fondateur du site ConspiracyWatch.info publie son premier et brillant essai chez Grasset.

Dans un ouvrage aux allures universitaires, l’auteur avance à pas de loup. « Un seul quart d’heure de vidéo du premier « imbécile » venu peut prendre plusieurs heures à réfuter pour peu qu’on tienne à être méticuleux » (p.154). Cette réflexion résume bien tout le livre qui accumule dans leurs typologies les formes du conspirationnisme.  La terre est plate, le 11 septembre n’a pas eu lieu, le 14 juillet à Nice n’est pas un acte terroriste… Pris au comptoir tardif d’un café d’alcoolos ces déclarations seraient juste drôles. Mais, comme le rappelle Rudy Reichstadt, il y a plus de vidéos de platistes ( oui, cela porte un nom) sur youtube que l’on peut en regarder en une vie entière. Glaçant non ?

Dans une articulation classique et redoutable d’arguments bien étayés d’exemples, l’expert à la Fondation Jean Jaurès prouve que si les complots ne sont pas une création du XXIe siècle l’utilisation des réseaux sociaux par les complotistes leur donne un écho redoutable. 

Ainsi, le livre permet de saisir comment le complotisme est une arme du pouvoir qui s’affiche désormais au grand jour. Donald Trump étant le climax d’un monde aux ramifications complexes, nombreuses, et même, inconnues. Alors bien sûr on trouve les stars, les héritiers de Faurisson que sont Soral et Dieudonné, mais aussi pléthore de personnages aussi hideux les uns des que les autres.  L’auteur nomme franchement, sans ambages  et dénonce tous les actes qui viseraient à autoriser la diffusion des mensonges sous couvert de liberté d’expression ou doute légitime. A ce jeu, il étrille clairement une légion de gens que l’on croyait fréquentables. 

On ne peut que saluer les notes nombreuses qui font office de bibliographie. Il aurait été facile de réaliser un best of du pire mais en caractérisant, en isolant et en expliquant, Rudy Reichstadt  donne à tous des clés pour déceler un discours complotiste. 

Le boycott des premiers députés qui refusent désormais de se présenter face au polémiste d’extrême droite Eric Zemmour est un bon signal, pour l’instant trop faible d’une prise de conscience des forces et du nombre des ennemis de la démocratie. Egalement, le travail que fait Le Monde et Libération pour isoler les fake news est remarquable. Autant de preuves que le combat contre la bêtise n’est pas perdu.

Un ouvrage pertinent donc, à diffuser largement pour avoir « l’arrogance » non pas de « l’ignorance » mais de la connaissance.

Rudy Reichstadt, l’Opium des imbéciles, Grasset, septembre 2019, 192 pages,  17.00 €. Prix du livre numérique:  11.99 €

Visuel © Couverture du livre – Photo JF Paga

 

 

 

 

 

 

La playlist dans le vent
Un vent (chaud) d’Australie souffle sur le théâtre de la Commune
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *