Essais
« La tondue » de Gérard Leray

« La tondue » de Gérard Leray

10 mars 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Gérard Leray, professeur d’histoire et Philippe Frétigné, publient le destin d’une famille, les Tousseau, à la libération, dans la ville de Chartres.

sans-titre (19)
LA TONDUE DE CHARTRES PRISE EN PHOTO PAR ROBERT CAPA LE 16 AOÛT 1 944

La photographie dite de la « Tondue de Chartres », prise par Robert Capa, le 16 août 1944, est sans doute le document le plus représentatif du phénomène de l’épuration sauvage qui a entaché la libération de la France au cours de l’été 1944.
Ce cliché a été pris, rue cheval blanc à Chartres, près de la cathédrale et la préfecture.

LA TONDUE ÉTAIT SIMONE TOUSSEAU
La tondue était Simone Tousseau, elle est morte le 21 février 1966.
Plus de vingt mille femmes, furent tondues à la libération, de façon sauvage, et expéditive.
L’histoire personnelle de la tondue de Chartres, était complexe, et fascinante.
CHARTRES VEUT OUBLIER, UNE HISTOIRE TABOUE
Robert Capa est le plus célèbre des photographes de guerre.
Ce cliché sera publié, dans » life magazine «
Le crime de Simone Tousseau sera d’avoir eu un enfant d’un allemand.
Elle était accusée, à tort d’avoir dénoncé des Français résistants, à la Gestapo.
En réalité, cela serait une interprète suisse, qui aurait dénoncé les résistants, à la Gestapo.

Cette histoire a fait l’objet de différents ouvrages, essais ou roman et même d’une pièce de théâtre, écrite par le célèbre Henning Mankell.
Le Chartres de cette période, où la résistance fut peu active, est restitué avec moult détails.
Les commerces ont fait de bonnes affaires grâce aux réquisitions des Allemands.
Le marché noir était intense, à cause du terroir.
L’attitude des Chartrains, fait penser au film « le chagrin et la pitié », qui fut longtemps interdit en France.
Ce travail de mémoire, est une réussite.
L’enquête qui a été réalisée, est très complète.

La Tondue, 1944-1947, Philippe Frétigné, Gérard Leray, éditions Vendémiaire, 18 euros, 220 pages

[Critique] « Selma » : un focus kitsch sur la fin du mouvement des droits civiques
[Chronique] « Chasing Yesterday » by Noël Gallagher’s high flying birds
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

3 thoughts on “« La tondue » de Gérard Leray”

Commentaire(s)

  • je préfère pleurer sur le sort de Mlle Mireille Chrisostome résistante française torturée puis exécutée par la milice à l’ âge de 20 ans (et qui n’ aura elle jamais les honneurs d’ un article ou d’ un livre) que sur le sort de Simone Tousseau femme qui avait des convictions nazies et qui a travaillé volontairement au service de l’ Allemenage hitlérienne à Chartres puis Outre Rhin.
    Nous n’ avons pas les mêmes valeurs…

    juillet 14, 2015 at 18 h 46 min
  • je préfère pleurer sur le sort de Mlle Mireille Chrisostome résistante française torturée puis exécutée par la milice à l’ âge de 20 ans (et qui n’ aura elle jamais les honneurs d’ un article ou d’ un livre) que sur le sort de Simone Tousseau femme qui avait des convictions nazies et qui a travaillé volontairement au service de l’ Allemenage hitlérienne à Chartres puis Outre Rhin.

    juillet 14, 2015 at 18 h 46 min
  • J APPROUVE LE COMMENTAIRE « CHANUT »

    juillet 14, 2015 at 19 h 18 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture