Essais

La confiance en soi selon Charles Pépin

La confiance en soi selon Charles Pépin

31 janvier 2019 | PAR La Rédaction

Ses ouvrages sont des best-sellers. Dans une conférence au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, le philosophe, enseignant et romancier Charles Pépin a proposé une définition renouvelée de la confiance en soi. Tirant les leçons de son dernier ouvrage le philosophe a fait salle comble. A rebours des professeurs de bonheur, coachs et nouveaux ouvrages de développement personnel, Charles Pépin, curieux et volubile, met en pièces certaines idées reçues sur cette notion galvaudée. C’est à une réflexion stimulante sur la nature de cette faculté mystérieuse qu’il a invité son public.

 

Par Léa Bouchoucha

Louise Ciccone, enfant timide meurtrie par la perte de sa mère est devenue Madonna. Patrick Eldinger fut l’un des pionniers de l’escalade à mains nues. Quels sont les ressorts de la confiance en soi ? Dans nos sociétés pétries de normes et d’injonctions qui valorisent la réussite, la quête semble bel et bien omniprésente et la question se pose avec acuité. C’est dans un langage simple et clair et de devant un parterre de 1000 personnes que cet agrégé de philosophie et cet enseignant (en lycée et à l’IEP) a livré les ressorts de la confiance en soi. Sa thèse ? La confiance en soi se nourrit de trois éléments consubstantiels : la relation aux autres, la compétence et la mystique, une sorte de confiance en la vie, nommée « énergie cosmique » par les Stoïciens ou encore « sol du monde » par les phénoménologues. Car, « avoir confiance en soi, ce n’est pas être sûr de soi » explicite celui qui a lancé les lundis philo, dont les séances hebdomadaires au MK2 Odéon affichent toujours complet. Ainsi, la confiance en soi est un processus qui ne se limite pas à la simple compétence. Il faut aussi « tisser du nous », « sortir de soi », « cultiver les bons liens » car l’homme est avant tout un « être relationnel » et non pas « une monade autosuffisante » précise le philosophe qui s’était déjà penché sur « Les Vertus de l’échec ».

Charles Pépin. La confiance en soi. Une Philosophie. Allary Editions, 216 pp., 18,90 €.

 

Visuel :© Allary

J.S. Ondara, un nouveau venu de la folk
Les combats de Laurence Yadi et Edouard Hue au Festival Faits d’Hiver
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *