Essais
Caroline Pigozzi et Henri Madelin, Ainsi fait-il

Caroline Pigozzi et Henri Madelin, Ainsi fait-il

02 décembre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Caroline Pigozzi, journaliste grand reporter à « Paris Match », et Henri Madelin, ancien provincial des Jésuites de France, publient un livre d’entretiens sur le nouveau pape. L’ouvrage vient de paraître chez Plon.

HABEMUS PAPAM, DANS LE SECRET DU CONCLAVE

Les auteurs font découvrir les coulisses de l’élection du pape. L’élection du pape François doit beaucoup au cardinal brésilien Hummes. En effet, le pape a été élu avec 90 voix sur 114, au 5e tour de scrutin.

L’italien Angelo Scola a été un candidat sérieux, mais sa proximité avec Silvio Berlusconi a finalement été un obstacle dirimant. Les racines italiennes (piémontaises) du nouveau pape ont aussi pesé lourd dans la balance. Le cardinal de Cracovie a apporté son soutien (plus de 9 électeurs), à la condition que Jean-Paul II soit canonisé rapidement et que les Journées mondiales de la jeunesse de 2016 (JMJ) aient lieu en Pologne. Ces conditions furent acceptées.

UN VATICAN MOINS SOLENNEL ET PLUS SOURIANT

Comme tous les derniers papes, le pape François promet d’être plus proche que ses prédécesseurs des fidèles et des nécessités de notre temps. Il insiste sur la fracture sociale et a effectué l’un de ses premiers déplacements à Lampedusa (connue pour être l’une des portes de l’Europe, avec son afflux régulier de réfugiés).

L’AVENTURE JESUITE, CINQ SIECLES ENTRE DEVOIR ET POUVOIR

Les auteurs évoquent le rôle des Jésuites et leur influence. Le décès du cardinal Daniélou, venu apporter une forte somme d’argent à une femme de mauvaise vie, est évoqué. Les auteurs essaient de démontrer la vitalité des Jésuites et d’expliquer leur philosophie actuelle.

Ce livre nous permet de connaître les circonstances concrètes de l’élection du pape François. Il aurait été intéressant d’en savoir plus sur les coulisses ainsi que sur l’ambiance du conclave et les rapports de force qui ont structuré l’élection. Le lecteur reste un peu sur sa faim en ce qui concerne les réactions des vaincus et les traces laissées par l’élection.

Les auteurs font le point sur la Compagnie de Jésus et sur son influence passée et actuelle. Comme a pu l’écrire Balzac, « la police et les jésuites ont la vertu de ne jamais abandonner ni leurs ennemis, ni leurs amis ».

Caroline Pigozzi et Henri Madelin, Ainsi fait-il, éditions Plon, novembre 2013, 276 p., 19,90 euros.

Leslie Kaplan « Déplace le ciel » au TGP
[Live report] Renaud Capuçon et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, magiques et lumineux
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *