Beaux-Livres
Pour fêter ses 50 ans, l’Inserm publie « Au coeur du Vivant »

Pour fêter ses 50 ans, l’Inserm publie « Au coeur du Vivant »

30 janvier 2014 | PAR Yaël Hirsch

Alors que son auguste ancêtre l’INH est né dans la France de Pétain, l’institut qui orchestre la recherche en santé et science du vivant, l’INSERM fête cette année ses 50 ans. Et l’Institut entame une longue série de célébrations par la publication d’un beau livre passionnant co-orchestré par deux historiens Pascal Griset et Jean-François Picard:  « Voyage au cœur du vivant« . 

[rating=4]

au coeur du vivant insermEmpruntant son titre à l’exposition qui a circulé partout en France pendant 2 ans : « Science/Fiction : voyage au cœur du vivant » , l’opus concocté par Pascal Griset et Jean-François Picard revient sur la grande aventure de l’Institut National de la Santé et de la Recherche médicale en deux parties : d’abord l’Histoire avec un grand « H », de la zone libre française et l’influence américaine de l’Institut Rockfeller en pleine guerre aux soubresauts de mai 68 sur la recherche et le récent programme européen Aviesan, en passant bien sûr par la création officielle de l’Inserm, en 1964.

L’esthétique est d’ailleurs très pop art, avec des pastilles acidulées et des photos d’archives très parlantes pour illustrer cette riche histoire d’un demi siècle. Ce même design à la Courrèges se poursuit avec des images plus microscopiques et médicales dans la deuxième partie du livre qui se penche sur les révolutions que l’Inserm a soutenues, en termes de recherche médicale : côté médecine moléculaire, la découverte de l’ADN et ses conséquences avérées et potentielles en termes de thérapies, et, alors que la pénicilline et les mutations  de mode d’existence  on poussé les limites de la vie au-delà des 80 ans, et alors que les maladies neurologiques sont un des grands champs de la recherche médicale, le deuxième grand secteur des découvertes de santé a bien été le cerveau.

Enfin, si la recherche a bouleversé la vie et repoussé la mort, la manière de concevoir la santé a totalement changé. Depuis le fort mouvement social et politique qui a porté la lutte contre le sida et les préjugés que la maladie a suscités, les chercheurs et les médecins ne peuvent plus agir comme des experts décidant de tout depuis leurs laboratoires : les associations de malades sont partie prenante des grandes aventures de la recherche médicale et la société civile est de plus en plus impliquée dans les mutation que connaît le secteur de la santé.

La conclusion de l’ouvrage est d’autant plus optimiste qu’on a peine à croire que tous les progrès qu’a portés l’Inserm ont pu avoir lieu en seulement 50 ans. Un beau cadeau d’anniversaire pour l’Institut et qui fera la joie de tous ceux qui s’intéressent à un domaine à la fois aussi intime et commun que celui des questions de santé.

Pascal Griset et Jean-François Picard, Au coeur du vivant, les 50 ans de l’INSERM, Inserm/Le Cherche-midi, 210 p., 34 euros. Sortie le 30 janvier 2014. 

Christian Delporte ou l’art de revenir en politique
« Au départ d’Atocha », les errances d’un jeune poète à Madrid par Ben Lerner
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture