BD

Les Maîtres Inquisiteurs tome 1/6-Obeyron par Péru et Goux

Les Maîtres Inquisiteurs tome 1/6-Obeyron par Péru et Goux

26 mars 2015 | PAR Sandrine et Igor Weislinger


1150, Obeyron est un maître inquisiteur juste mais sans pitié, il mutile systématiquement les traîtres, les mauvais hommes et surtout ceux qui abusent de leur pouvoir pour écraser le peuple. Jugé gênant par ceux qui dirigent le monde d’Oscitan, traité en paria, il est envoyé en exil ainsi que sa famille et ses amis dans la forêt des Soupirs, un lieu de très mauvaise réputation ; ce piège destiné à se débarrasser de lui va le rendre fou. Hanté par une vision de son meilleur ami, celui qui est un mage aux pouvoirs qu’il ne contrôle pas va revenir dans le pays d’Oscitan pour y accomplir sa vengeance…


Le scénario de Benoit Roels est remarquablement fouillé, il mêle les univers avec virtuosité tout en centrant totalement son action sur un seul personnage, antihéros ambivalent qui semble terroriser jusque son propre inconscient. La complexité d’un seul personnage a rarement été aussi fouillée en un seul tome de BD. Une imagination très nourrie de références variées qui a déjà fait ses preuves avec les BD : Zombies, Nosferatu, La Guerre des Orcs et Elfes. Benoît Roels est décidément un excellent artisan du fantastique et de la peur à l’état pur.
Pierre-Denis Goux, déjà dessinateur de Merlin le Prophète chez Soleil, nous offre des traits fins et soignés dans les moindres détails qui mettent en évidence les noirceurs tant des personnages que des décors inquiétants d’où semble prêt à surgir quelque monstre à tout moment. Mais quoi de plus monstrueux que le personnage principal de cette aventure ?
Mêlant habilement fantastique et histoire, magie et inquisition à l’espagnole, terreur et noblesse de combat façon ordre des Templiers, cette bande dessinée jongle de manière remarquablement virtuose avec les genres et les références pour former un tout envoûtant dont la violence radicale peut parfois choquer mais se justifie par la folie du personnage et sa quête de vengeance dantesque ,qui n’est pas sans rappeler celle d’un certain comte de Monte-Cristo. Cette série, la nouvelle aventure phare de Soleil, qui est annoncée en six tomes, démarre fort avec un héros à la dimension shakespearienne qui a maints points communs avec Hamlet et maints autres personnages du génie théâtral anglais. Du coup, le lecteur accroche tout de suite à cette BD résolument adulte. Bluffant.
Editions Soleil – date de parution: 25 mars 2015 – 56 pages couleurs – 14,95 euros – visuels (c): Editions Soleil

A 90 ans, Pierre Boulez célébré par une exposition parisienne
« At the same time…. » Robyn Orlin fidèle aux traditions
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *