Livres

Abdellah Taïa remporte le prix de Flore 2010 avec le jour du roi

Abdellah Taïa remporte le prix de Flore 2010 avec le jour du roi

05 novembre 2010 | PAR Yaël Hirsch

Jeudi 4 novembre, l’effervescence germanopratine a atteint des sommets. Le fameuse fête de remise du prix de Flore a commencé vers 20h00. Barricadé de pots de fleurs blanc pour agrandir la terrasse et assurer une entrée VIP le fameux café du Boulevard Saint-Germain a eu beau laisser entrer au compte goutte et sur invitation les fêtards du monde de l ‘édition, rien n’y a fait : le Flore était noir de monde. Du joli monde, au premier rang  duquel  le créateur du prix, Frédéric Beigbeder, qui a fait honneur au lauréat 2010 : Abdellah Taïa.

C’est le prix de Flore 2009, Simon Liberati, qui a remis son prix à Monsieur Taïa.
Le jury a voté pour le jeune auteur né au Maroc au deuxième tour, par 7 voix contre 5 pour Ann Scott et son roman « A la folle jeunesse » (Stock).
Né à Salé en 1973, Abdellah Taïa a déjà publié 5 romans. Ouvertement gay dans une société qui refuse l’homosexualité (on se rappelle l’an dernier l‘interdiction du premier magazine gay du monde arabe au Maroc, Mithly), a notamment publié une lettre ouverte à sa famille dans le magazine Tel Quel : « L’homosexualité expliquée à ma mère« .

Le roman qui lui a valu le prix de Flore, « Le jour du roi » (Seuil), se situe au Maroc en 1987. Omar et Khalid, deux amis, l’un riche, l’autre pauvre, veulent tous deux rencontrer le roi Hassan II alors que celui-ci doit passer entre Rabat et Salé. C’est le riche qui est choisi pour embrasser la main du souverain ce qui brise l’amitié et ouvre la lutte des classes.

Infos pratiques

JOSSAUME JACK
Editions de l’Olivier
edition_du_seuil

One thought on “Abdellah Taïa remporte le prix de Flore 2010 avec le jour du roi”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *