Séries
Vise le cœur, une série policière aux ressorts psychologiques complexes

Vise le cœur, une série policière aux ressorts psychologiques complexes

12 septembre 2022 | PAR Ilan Lévy

 

Les créateurs de la série Profilage s’amusent avec nos nerfs dans cette série très sombre dont l’intrigue se déroule à Etretat et  qui cache beaucoup de secrets.

 

Malmenée par ses collègues policiers pour avoir dénoncer les siens dans une affaire de viol, la commissaire Julia Scola voit ressurgir les démons de son passé au fil de ses enquêtes, en la personne de son ami d’enfance, devenu son premier amour et qui l’a abandonné 20 ans plus tôt. Après une brillantissime carrière d’avocat, ce dernier, Novak Lisica devient son supérieur au commissariat de police.

Une enfance complexe

 

Julia Scola, magnifiquement interprétée par Claire Keim, une habituée des séries, Infidèle, Les secrets, est d’abord une enfant rebelle qui défend ses copains dans la cour d’école, n’hésitant pas à cogner les garçons méchants.

Elle voue un culte à son père, le commissaire Scola (Raphael Ferret, Hypolite dans Profilage) qui n’hésite pas à l’amener sur ses enquêtes.

Elle devient ami avec Novak, un jeune garçon fanfaron et vantard, mais aussi très protecteur avec elle. 

Entre eux deux, se crée une relation fusionnelle, renforcée par le fait que la petite Julia assiste à l’arrestation par son père du père de Novak qui battait sa mère.

Une histoire d’amour complexe

 

La série qui se déroule à trois époques différentes : l’enfance de Julia et Julia Commissaire, laisse une petite place à Julia, jeune adulte à peine sortie de l’adolescence.

Elle vit une grande histoire d’amour avec Novak jusqu’à ce jour funeste de 1998 en pleine Coupe du Monde où il l’abandonne sans une explication.

La série montre rapidement qu’il s’est passé quelque chose de terrible ce jour-là et que c’est la clef de leur relation.

Une situation complexe

 

Harcelée et méprisée par ses collègues pour avoir dénoncé l’un d’eux dans une affaire de viol, elle découvre que Novak, devient son chef.

Ce dernier toujours sur de lui, vantard, n’hésite pas à sortir de la légalité pour résoudre des enquêtes parfois en duo, parfois en rivalité avec Julia.

Le rôle de Novak Lisica convient parfaitement à Lannick Gautry qui n’est jamais aussi bon que des personnages hauts en couleurs, surs d’eux et qui cachent un lourd secret. 

Avocat pénaliste sans scrupule, il a fait libérer des centaines de monstres. Avec son ex-femme, Laure Norrois, ils formaient un duo redouté d’avocats. Abandonnant avec fracas le métier de pénaliste, il rejoint la police pour faire profiter son équipe de son expérience d’avocat car il connait toutes les ficelles du métier et des criminelles.

Dès les premières enquêtes, il met à profit son ancien métier d’avocat pour faire plonger des monstres, un homme qui bat sa femme, un tueur de jeunes filles…

 

Pourtant, Julia n’est pas dupe, elle le soupçonne tout d’abord de donner des informations sur les enquêtes à son ancienne compagne. Puis, elle tente de comprendre parfois contre son équipe qui est fascinée par le nouveau commissaire beau garçon et si doué, la raison de ce brutal changement de carrière professionnelle. 

Remonte alors à la surface ce jour de 1998 où tout a basculé.

 

Une série noire à suspens

 

Vise le cœur est une création de Fanny Robert et Sophie Lebarbier à qui l’on doit la très bonne série Profilage qui a fait les beaux jours de TF1 pendant près de 10 ans. 

Reconnaissons là à TF1 de ne pas avoir simplement fait un remake d’une série anglaise ou américaine, mais plutôt d’avoir fait confiance à un duo de chocs spécialistes des investigations difficiles et des personnages à ressorts psychologiques multiples et très tordus

Minisérie de 6 épisodes, chacune proposant une enquête différente, Vise le cœur s’appuie sur des scenarios bien ficelés, un rythme haletant et une pléiade de très bons seconds rôles (Noémie Chicheportiche, Elodie Hesme, Zinedine Soualem, Robinson Stévenin notamment).

Une série à voir et à suivre pour adultes uniquement.

Ilan Levy

Vise le cœur

TF1

6 épisodes

 

« Pacifiction » très grand film trouble d’Albert Serra
Hors saison, une série policière franco-suisse sur les dilemmes d’une mère commissaire
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture