Séries

Better Call Saul Saison 2 : le costume ne fait pas l’avocat !

Better Call Saul Saison 2 : le costume ne fait pas l’avocat !

09 décembre 2016 | PAR Jean-Christophe Mary

Retour du personnage tragique en quête de réussite découvert dans la série culte Breaking Bad.
616tpdifufl-_sy445_
Les téléspectateurs qui ont suivi Breaking Bad entre 2008 et 2014 se souviennent certainement du slogan publicitaire « …You better Call Saul « de cet avocat véreux et qui redoublait de stratèges pour défendre le héros, Walter White. « Better Call Saul » est un flashback se déroule six ans avant la rencontre avec Walter White. Jimmy McGill qui deviendra Saul Goodman, est un petit escroc qui peine à joindre les deux bouts. Il fait la connaissance de Mike Ehrmantraut (lui aussi second rôle de Breaking Bad), un criminel spécialisé dans le « nettoyage », qui deviendra son futur homme de main. Ensemble, ils ouvrent un cabinet d’avocats à Albuquerque, au Nouveau-Mexique…Comme dans le chimiste de Breaking Bad, on peut mettre ici en parallèle le parcours de cet avocat self made man, emblème de la réussite individuelle qui empruntera lui aussi un chemin criminel. Jimmy, qui n’est pas encore Saul, reste un personnage de looser extrêmement attachant, tout en nuances, interprété admirablement par Bob Odenkirk. D’autres personnages s’installent en parallèle de l’histoire de Jim Mc Gill, comme celui de Mike Ehrmantraut, le tueur à gages imperturbable de Breaking Bad, ou encore Chuck (interprété par Michael McKean), le frère ainé de Jim. Moins sombre et plus comique que la série-mère, Better Call Saul a le même ADN et passe avec brio de la comédie au polar en passant par le drame. La saison 2 reprend la où l’on avait laissé dans le future avec cet échange de drogues au début de l’épisode. D’entrée l’ambiance est pesante et contraste avec la légèreté u personnage interprété par Bob Odenkirk. La rivalité entre les deux frères devient plus forte. Au fil des épisodes, toute la lumière est braquée sur Chuck et Jimmy et la trahison. L’intrigue tiens bon et la mutation de Jimmy en Saul monte progressivement en puissance. Les créateurs Vince Gilligan et Peter Gould déroulent une fiction drôle, qui possède sa propre dynamique tout en faisant ressurgir ces figures croisées dans Breaking bad. Les scènes cocasses s’enchainent, les situations burlesques et l’aspect visuel, tout rappelle fortement le ton de Breaking Bad avec ces clins d’œil que les plus avertis auront trouvé. A découvrir en DVD avant la date de lancement de la saison 3 prévue pour mi février 2017.
Jean Christophe Mary
Avec : Bob Odenkirk, Jonathan Banks, Rhea Seehorn, Patrick Fabian, Michael Mando
Réalisateurs : Thomas Schnauz, Terry McDonough, Scott Winant, Adam Bernstein, John Shiban
Studio : Sony Pictures
Date de sortie: 23-11-2016
Tout nouveau.

[Critique] du film de science-fiction « Premier Contact » de Denis Villeneuve
Et si le vote blanc finissait par avoir raison de nos dirigeants ? Maëlle Poésy met en scène des politiciens noyés dans leurs certitudes au TCI
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *