Séries

« 100 ans de solitude » bientôt sur Netflix

08 mars 2019 | PAR Sandrine Nagbo-Elissée

« 100 ans de solitude « , le célèbre ouvrage du romancier colombien Gabriel Garcia Marquez va bientôt être adapté à l’écran. Netflix s’est rapproché de la famille du défunt écrivain pour en obtenir les droits d’auteur.

30 millions. C’est le nombre de personnes qui ont lu l’oeuvre hispanophone la plus traduite au monde. Bientôt en version filmographie, l’histoire  de la famille Buendía va pouvoir toucher plus  de cœurs. 

Ce n’est pas le premier roman de  Garcia Marquez  à être adapté en version cinématographique : les personnages de L’Amour au temps du choléra  en 2007 et de Chronique d’une mort annoncée en 1986 avaient eu la chance de prendre vie en version longue.

Cette histoire qui se passe dans la ville imaginaire de Macondo narre la vie de la famille Buendia à travers la guerre civile de la fin du 18ème siècle, à l’époque du régime fédéraliste. Outre la dimension temporelle fantasmagorique du livre, les personnages eux aussi, ne sont qu’illusion. Ils disparaissent et réapparaissent au fil de cette décennie tels des fantômes voués à revivre des événements identiques, comme pour en tirer des leçons. 

Grâce à l’épopée de ces sept générations,  Gabriel Garcia Marquez a marqué l’histoire littéraire en influençant multiples de ses congénères. De Toni Morrison à José de Souza Saramago, ils se sont tous inspirés du célèbre écrivain pour développer une littérature fantastique. En mêlant dans son oeuvre le réel au merveilleux, il est l’un des investigateurs de ce  que l’on nomme dans le milieu artistique, le réalisme magique. 

Signe de sa renommée, le célèbre cercle norvégien du livre classe « 100 ans de solitude », en 2002,  parmi les 100 meilleurs livres de tous les temps. Une reconnaissance totale de son vivant pour celui qui fût baigné dans son enfance non pas par des contes de fées, mais par des histoires sur la guerre civile, racontées par son grand-père.

Espérons que cette  troisième création rencontre un succès franc et ne déçoive ni la famille de l’écrivain ni les ses fans.

 

 

Le « Garden of Love » sublimé de Scratch Massive à la Gaité Lyrique
Défilé Litovskaya automne / hiver 2019 -2020
Sandrine Nagbo-Elissée

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *