Mode

Défilé Litovskaya automne / hiver 2019 -2020

Défilé Litovskaya automne / hiver 2019 -2020

08 mars 2019 | PAR Yaël Hirsch

Ce mercredi 27 février, l’ambassade d’Ukraine a reçu une de ses créatrices les plus avant-gardistes, Litovskaya, pour présenter sa collection automne/ hiver 2019-2020. Un défilé planant où le mélange des genres et des matières pointait vers l’élégance de Marie-Antoinette.

Salle comble par trois fois au rez-de chaussée de l’ambassade d’Ukraine, dans les ors des salons rue de Saxe dans le 7e arrondissement. L’audacieuse créatrice Lilia Litovskaya avait prévu de montrer sa collection automne/hiver à 16h, 17h et 18h00. Fidèle à son goût pour l’androgyne et le mélange des genres, elle a choisi cette saison de regarder vers la créativité exigeante et l’élégance parfois un peu hautaine de Marie-Antoinette. Couleurs ocres, matières fluides, sourcils épais, les mannequins rythment le passage de leurs silhouettes longilignes par un beat electro froid et noble.

On commence par du drapé noir longiligne, au déstructuré qui permet toutes les audaces et laisse place à l’imaginaire. Des gants en cuir viennent ponctuer cette effervescence de tissus qui laisse parfois percer la peau là où on ne l’attendait pas : le tartan laisse voir un bout de hanche, le tissus noir un peu rigide laisse apercevoir le dessous d’une fesse. Il y a aussi un léger esprit eighties avec des vestes ceinturées sur Jules longues et des épaulettes très remarquées. Les combinaisons pantalons ont encore plus de chic et de fluidité que les robes.

La laine, le voile, la camel, le gris, le jaune et même un imprimé rouge fleuri font des apparitions perçantes. Rien n’est jamais près du corps, tout est un nuage d’élégance vaporeuse et racée. Mais la créatrice n’hésite pas à trancher avec des doudounes structurées et enveloppantes qui rappellent que l’on est bien à l’automne et à l’hiver.

Dans la droite filiation de Margiela, les boots noires ou marron sont à tomber de beauté avec leur talon de bois.

Les robes habillées sont enveloppantes et plissées, mais avec tenues, dans des couleurs à la fois sombre et chaleureuse qui donnent envie de faire durer les nuits d’hiver.

Une collection aussi audacieuse que cohérente pour une plongée en apnée dans un monde contemporain où les femmes sont les chevaliers de l’élégance. 

visuels (c) Litovskaya

« 100 ans de solitude » bientôt sur Netflix
Polémique sur l’investissement des Saoudiens à la Scala de Milan
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *