DVDs
[Chronique DVD] Lone Ranger, Naissance d’un héros

[Chronique DVD] Lone Ranger, Naissance d’un héros

19 décembre 2013 | PAR Jean-Christophe Mary


San Francisco, 1933.Tonto, Tonto un vieux guerrier comanche devenu l’attraction d’une fête foraine, raconte à une jeune visiteur l’histoire de John Reid, un ancien ranger devenu un justicier légendaire. Flashback dans le grand ouest de 1869 où John Reid revient dans sa ville natale du Texas pour y devenir procureur. Mais suite aux méfaits du hors-la-loi Butch Cavendish, il est nommé Texas Ranger et part à sa poursuite. Après une embuscade tendue par Butch Cavendish, le frère de John Reid est assassiné quand lui même est laissé pour mort Sauvé par le guerrier Tonto, il agit désormais masqué pour combattre le crime et rendre justice. Ces deux héros à part vont devoir affronter mille et une péripétie et apprendre à faire équipe pour affronter la cupidité et la corruption de l’homme blanc.

Personnage de fiction américain, The Lone Ranger, justicier masqué mélange de Robin des Bois et de Zorro, est d’abord apparu dans un feuilleton radiophonique en 1933, puis adapté à l’écran pour une série télévisée diffusée de 1949 à 1957. Cette nouvelle création produite pour les studios Walt Disney Pictures par Jerry Bruckheimer et Gore Verbinski est quelque part au western ce que Pirates des Caraïbes est au film de pirate. Un film de genre où le côté enfantin des répliques cocasses apportent un vent de fraicheur, où le réalisme alterne avec l’esprit burlesque. Si le personnage principal de John Reid est quelque peu effacé, c’est pour mieux laisser une place importante à un Johnny Deep étincelant qui compose un Tonto blagueur, et profondément humain dans la lignée d’un Jack Sparrow farceur. Effets spéciaux, gags avec arrêts sur image, le spectateur est plongé au XIXeme siècle, à la grande épopée de la conquête de l’ouest, la première ligne de chemin de fer transcontinentale, les guerres indiennes, la ruée vers l’or, les hors la lois. Les images nous renvoient à cette Amérique mythique des montagnes Rocheuses, où s’affrontent tribus amérindiennes et les pionniers venus fonder les Etats-Unis à travers ces déserts rouges à perte de vue et ces montagnes rocheuses, ces canyons sculptés par l’érosion, ce soleil brulant omniprésent. Avec ces courses poursuites à cheval ou en train roulant à vive allure, ces cow boys aux mines patibulaires, sales et poussiéreuses, ces gags qui s’enchaînent comme les coups de feu tirés de la jambe de bois d’une prostituée, ses répliques amusantes entre John Reid et Tonto qui fusent à tout va, ce très long métrage plein d’inventivité renvoie pour certaines scènes au Little Big man d’Arthur Penn, au Danse avec Les Loups de Kevin Costner pour les grands espaces. Côté humour, on pense bien sûr aux western spaghetti des 70’s du duo Terence Hill et Bud Spencer. Un pur moment de bonheur.

Lone Ranger, Naissance d’un héros
« The Lone Ranger »
Sortei : 11 /12/ 2013
Réalisateurs : Gore Verbinski
Scénaristes : Terry Rossio, Ted Elliott, Justin Haythe
Acteurs : Tom Wilkinson, Helena Bonham Carter, Johnny Depp, Armie Hammer, William Fichtner, James Frain, James Badge Dale
Musique : Hans Zimmer
Genre : Aventures, Western
Pays d’origine : USA
Durée : 2h29

Visuel : © jaquette du DVD

« La femme de Rio », un court-métrage de Nicolas Rey et Emma Luchini sur Canal + le 12 janvier
« La Jeune Fille et la Mort » : quand la victime devient bourreau
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *