DVDs

A la (re)découverte du cinéma de Charles Matton

A la (re)découverte du cinéma de Charles Matton

14 décembre 2018 | PAR Yaël Hirsch
En novembre dernier, Carlotta sortait pour la première fois en dvd (et individuellement en Blu-ray) la somme des chefs d’œuvres cinématographiques de Charles Matton. Un univers entre sexe et fantômes, toujours habité d’un expressionnisme fort. A découvrir ou à revoir pendant les fêtes.
[rating =5]
Peintre de formation, Charles Matton sature ses images d’aplats extraordinaires. De L’italien des roses qui a révélé Richard Bohringer (1972) à son dernier film sur Rembrandt en alter ego (1998), il propose avec ses films d’entrer dans un univers riche, habité de lumière et d’images qui crèvent la chair et le temps. Sur le mode du flash-back depuis le haut d’un immeuble qui ramène au corps des amants dans L’italien des roses, dans la science fiction de vampires femmes venues dévoyer les humains par le sexe dans le cultissime Spermula (1973) ou dans l’attentisme gêné d’une famille française hébergeant l’occupant allemand dans La lumière des étoiles mortes (1994), la chair, la peau, le désir sont toujours là, brûlants, coupables mais esthétiques et si vivants… jusque dans le corps de Rembrandt se révoltant contre l’âge par la folie. Certaines séquences sont de véritables carnavals visuels : la scène finale de Spermula est une composition de Hieronymus Bosch et l’officier allemand qui s’efforce de jouer les partitas de Bach dans La Lumière des étoiles mortes est très troublant. L’ensemble forme un art tribal fascinant où Matton reste fidèle à sa troupe: Bohringer père et fille, son propre fils, et). Une œuvre à part entière, à découvrir dans des formats restaurés et dans un coffret ou c’est la femme du réalisateur qui présente ce cinéma, par des textes mais aussi à travers les dessins préparatoires et les photos des tournages.
Charles Matton cinéaste, coffret 4 dvds et livre de 300 p., Carlotta, 60,19 euros, sortie le 14 novembre 2018.
Disponibles à l’unité en dvd et blue-ray restaurés : L’italien des roses et Spermula,
Visuel : couverture du livre
Revoir « La Dame de Shanghaï » d’Orson Welles
Agenda des vernissages de la semaine du 14 au 21 décembre 2018
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *