DVDs
3 Films de Colline Serreau ou le génie de surmonter les crises avec humanité

3 Films de Colline Serreau ou le génie de surmonter les crises avec humanité

02 novembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Le 18 novembre Tamasa réédite trois films de la réalisatrice de Trois hommes et un couffin. Dans ce joli cadeau de fêtes et de cinéma, trois films des années 1980 et 1990 qui ont fait la renommée de la réalisatrice et qui n’ont pas pris une ride tant leur capacité à montrer des personnages capables de surmonter une crise par la rencontre et le dialogue nous parle encore en 2014. un cinéma humain à redécouvrir à la maison, entre amis ou en familles.

[rating=5]

César du meilleur scénario original en 1992, La crise est resté l’un des films mythiques de Coline Serreau où le duo Lindo/Timsit parvient à surmonter les handicaps économiques et sociaux de l’ère du temps d’alors; Un air qu’on retrouve pur et frais avec La belle verte (1996) film de science-fiction sociale où la réalisatrice elle-même descend d’une planète qui a réussi sa décroissance pour que ses habitants vivent 300 ans dans la joie et la parfaite démocratie tribale. une utopie sociale pas manichéenne dont Serreau se moque tout autant que des travers urbains des parisiens de la fin du 20ème siècle. Avec un Vincent Lindon toujours aussi brillant, des dialogues ciselés et une photo qui, comme le message, n’a pas pris une ride.

Enfin, si l’on revient aux années 1980 avec Romuald et Juliette, on retrouve les thèmes clés de l’entreprise capitaliste et des différences humaines et sociales. Dans cette version « working girl » de cendrillon, c’est Firmine Richard, la princesse-feme de ménage noire qui sauve le chef d’entreprise blanc et aveugle (Daniel Auteuil). Une histoire plus cruelle que magique avec des situations saugrenues pas si hors sujet que cela, 25 ans après!

Art de la rencontre, de la mise en perspective de situations sociales par le cinéma, le travail de Coline Serreau se révèle a posteriori beaucoup plus fin qu’un simple jeu de comédie. Avec humour, la réalisatrice y dit des choses importantes sur nos sociétés. Si importantes que malgré les révolutions numériques et les transformations sociales, ce qu’elle pointe n’est pas passé de mode de la crise des années 1980 au marasme d’attente blasée d’aujourd’hui.

LA CRISE, avec Vincent Lindon, Patrick Timsit, Zabou, Annick Alane, Gilles Privat, France, 1h32© 1992 STUDIOCANAL – Eniloc – TF1 Films Production – Leader Cinematografica – Tous droits réservés
COMPLEMENTS : Film annonce + Entretien avec Vincent Lindon + Clip Amnesty Internation

LA BELLE VERTE, avec Coline Serreau, Vincent Lindon, Philippine Leroy-Beaulieu, James Thierrée, Samuel Tasinaje, Marion Cotillard, Claire Keim, France, 1996, 1h30 © 1996 STUDIOCANAL – TF1 Films Production – COMPLEMENTS : Film annonce + Making off + scènes coupées

ROMUALD ET JULIETTE, avec Daniel Auteuil, Firmine Richard, Pierre Vernier, Maxime Leroux, France, 1989, 1h45 © 1981 STUDIOCANAL – France 3 Cinéma – Eniloc – Tous droits réservés
COMPLEMENTS : Film annonce + Clip de Handicap International

Coffret 3 films Tamasa : 29.90 euros.

visuel : photo officielle de la belle verte

[Dossier Marketing] Donner envie sans dévoiler: pour la sortie d’Interstellar, retour sur les bandes annonces jouant le mystère
[Live report] José González, Jungle et Caribou au Pitchfork Music Festival
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture