Cinema
[Cannes 2021, Hors Compétition] Marin des montagnes, documentaire très personnel et stimulant de Karim Aïnouz

[Cannes 2021, Hors Compétition] Marin des montagnes, documentaire très personnel et stimulant de Karim Aïnouz

03 août 2021 | PAR Geoffrey Nabavian

Désormais incontournable au sein du paysage du cinéma de fiction brésilien, Karim Aïnouz signe cette fois un film qui le voit entreprendre un voyage vers ses racines.

Dans Marin des montagnes, le réalisateur brésilien Karim Aïnouz se filme en train d’entreprendre un voyage dans le pays natal de son père, l’Algérie, et son itinéraire en Kabylie, dans l’Atlas. Il signe ainsi un documentaire en forme de quête très personnelle, qui entend atteindre à l’universel.

Sur ce plan, il touche parfaitement le but qu’il s’est fixé : la voix-off, devisant à la première personne, n’étouffe ici aucunement les images, et dialogue avec elles. Car le cinéaste a intelligemment fait le choix de proposer, à l’écran, des plans très ouverts et variés, et pas uniquement des vues figuratives. Etant donné qu’il livre, via cette voix-off, des pensées davantage concrètes, un bon mélange prend, son film conserve de l’ouverture côté sens et significations – de façon à ce que chaque spectateur s’approprie ce qu’il voit –  et atteint parfaitement au méditatif.

De surcroît, Karim Aïnouz invite une part de rêve et de pur imaginaire au sein de son long-métrage. Peut-être pour retranscrire au mieux son état pendant son voyage introspectif… Il le fait de la meilleure des façons : loin de mettre en scène des visions oniriques qui tomberaient dans le kitsch, il imagine des séquences assez abstraites faites de plans s’entrechoquant, où les couleurs et le grain de la photographie apparaissent travaillés de façon brute et artisanale, transformés juste ce qu’il faut pour sembler décalés et ouvrir sur d’autres horizons. Ce travail de la matière cinématographique donne définitivement au film un aspect sensible, vivant.

Le documentaire Marin des montagnes est présenté au Festival de Cannes 2021 Hors Compétition.

Retrouvez tous nos articles sur les films du Festival dans notre dossier Cannes 2021.

*

Visuel : © MPM Films

L’agenda classique de la semaine du 3 août
[Cannes 2021, Hors Compétition] New worlds – The cradle of civilization, documentaire au ton léger sur la tournée d’un spectacle avec Bill Murray
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture