A l'affiche

Sérénade à Trois, Trouple dans la Comédie en 1933, par Ernst Lubitsch

Sérénade à Trois, Trouple dans la Comédie en 1933, par Ernst Lubitsch

19 février 2018 | PAR Yaël Hirsch

Après nous avoir permis de revoir Le ciel peut attendre en janvier, en février, Splendor Films nous offre une version restaurée de Sérénade à Trois. Deux hommes, une femme et une série de situations amoureuses et loufoques… En salles le 21 février 2018.

[rating=5]

Quoi de plus romantique qu’une troisième classe de train français ? Chemise rapiécée et chaussures sur le sièges un peintre et un dramaturge américains y rencontrent une piquante compatriote blonde… Qu’ils draguent tous deux de retour à Paris. Alors que la jalouse menace de mettre fin à leur vie de Bohême partagée, la délicieuse créature vient de lover sur leur canapé mité pour leur dire qu’elle n’arrive pas à choisir. Elle emménage avec les deux hommes qu’elle aime et les pousse chacun à percer… Mais le triangle amoureux n’est jamais parfaitement équitable…

Vif, libre, cinglant, alternant avec dextérité le comique de répétition et la pudeur, le dialogue littéraire et l’ellipse, Serenade à Trois est simplement parfaitement réussi. Troublant, touchant, émouvant, le film garde en son centre la blondeur lumineuse, mais jamais cruche ou capricieuse de Miriam Hopkins. Autour d’elle, virevoltent comme des papillon autour du soleil, les très machos et très charismatiques Gary Cooper et Frederic March. Un film à voir, à revoir, en famille, avec des amis, et même en couple ou en communauté…


SÉRÉNADE À TROIS d’Ernst LUBITSCH, avec Gary COOPER, Miriam HOPKINS, Fredric MARCH, États-Unis, 1933, 91 min. Sortie en la copie restaurée le 21 février 2018.
visuel : photo du film (c) Splendor films

Le forum des images menacé ?
Le jazzman Didier Lockwood décède à 62 ans
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *