A l'affiche

[Reprise] L’indépassable « Le ciel peut attendre » d’Ernst Lubitsch à nouveau en salles

[Reprise] L’indépassable « Le ciel peut attendre » d’Ernst Lubitsch à nouveau en salles

30 janvier 2018 | PAR Yaël Hirsch

Alors que le 21 février ressort Serenade à trois (1933) avec Gary Cooper et Miriam Hopkins, cette semaine c’est le délicieux Le ciel peut attendre qu’on s’apprête à revoir avec Splendor Films.

[rating=5]

Fils adulé et par sa maman et par son facétieux grand père, le riche et turbulent Henry Van Cleve adore les femmes. Mais il n’en épouse qu’une et il ne se trompe pas : la belle Martha était promise à son cousin, mais il n’a pu s’empêcher de l’enlever. Plus de quarante ans après, l’homme, mort à son heure, frappe à la porte de l’enfer où il estime avoir sa place après une vie facile et pleine de séductions. Lucifer l’écoute, attentif, dans un climat élégant de lobby de Palace…

Vif, brillant et émouvant de bout en bout, Le ciel peut attendre est tout simplement l’un des plus brillants joyaux de la comédie hollywoodienne. Les héros personnifient des sentiments et des positions sociales fortes, tandis que les personnages secondaires sont parfaitement dessinés. Flamboyante, Gene Tierney irradie dans l’un de ses plus grands rôles, tandis qu’en séducteur old school, Don Ameche fait fondre à parts égales tous les spectateurs, hommes et femmes, jeunes et vieux. Sur fond d’un New-York en pleine mutation et riche de nombreuses tentations, la comédie de Lubitsch évoque des sentiments pérennes par petites touches et grands plans justes. Une histoire d’amour qui fait encore rire et rêver aujourd’hui. Que demander de plus?

Le ciel peut attendre d’Ernst Lubitsch, avec Gene Tierney, Don Ameche, Charles Coburn, États-Unis, 1943, Comédie, 112 min. Splendor Films. Sortie en salles le 31 janvier 2018.

visuel : affiche du film

[Critique] du film « Ami-ami » La comédie romantique française entre (enfin) dans l’ère de la modernité !
Sortie digitale de GOLEM, le tueur de Londres de Juan-Carlos Medina
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *