A l'affiche
« Next Door », comédie noire berlinoise sur une version fictive de l’acteur Daniel Brühl et son voisin cauchemardesque

« Next Door », comédie noire berlinoise sur une version fictive de l’acteur Daniel Brühl et son voisin cauchemardesque

25 décembre 2021 | PAR La Rédaction

Daniel Brühl, célèbre acteur germano-espagnol et connu depuis Good Bye, Lenin !, interprète une version fictive de lui-même dans Next Door, son premier film en tant que réalisateur. Une comédie noire berlinoise sur un acteur vain et aisé et son voisin aigri et vengeur, qui sort en salles ce mercredi 29 décembre.

Par Stefanie BOROWSKY

Daniel, acteur germano-espagnol à succès et berlinois d’adoption, vit dans un appartement de luxe, un loft en verre avec un propre ascenseur, dans le quartier branché de Prenzlauer Berg à l’Est de Berlin. Avec sa femme Clara (Aenne Schwarz), Daniel a deux petits enfants, dont s’occupe une nounou hispanophone. Après avoir rapidement transpiré sur son rameur et bu un espresso de sa coûteuse machine à café, Daniel s’apprête à se rendre à son prochain casting à Londres, où il envisage d’auditionner pour un rôle de super-héros.

Mais avant qu’il se laisse emmener à l’aéroport par un chauffeur, il fait une halte dans un bar de quartier démodé pour relire son texte. Dans le bar en question, Daniel est abordé par un homme d’âge moyen envahissant, Bruno (Peter Kurth), qui habite depuis longtemps dans le même immeuble que Daniel. Si, au début, le voisin ne cherche qu’à obtenir un autographe du célèbre acteur, il s’avère rapidement que Bruno n’a pas de bonnes intentions envers Daniel. Au contraire, il critique brusquement ses films et ses capacités d’acteur, il en sait beaucoup trop sur la vie privée de Daniel – et il est prêt à détruire la vie de l’acteur qui semble être si parfaite …

Une version exagérée et poétisée de Daniel Brühl

Dans Next Door, son premier film en tant que réalisateur (scénario : Daniel Kehlmann), Daniel Brühl, connu depuis son rôle principal dans Good Bye, Lenin ! (2003), scénarise et interprète une version exagérée et poétisée de lui-même. Dans un bar du coin berlinois rustique, où presque tout le film se déroule, Brühl met en scène une rencontre sans pitié entre les deux protagonistes grandioses Daniel et Bruno. Ces deux hommes se livrent à des joutes verbales acharnées et impitoyables dans lesquelles deux mondes berlinois s’affrontent : Bruno, un programmateur et berlinois de l’Est, aigri et déçu par la vie après la chute du mur et la réunification allemande, qui est forcé à travailler dans le centre d’appel d’une banque pour être capable de payer le loyer de son deux-pièces, et Daniel, l’acteur riche, performant et vaniteux de Cologne qui a les moyens financiers pour acheter un appartement de luxe à l’Est de Berlin.

Chronique de la gentrification berlinoise

Par l’intermédiaire des deux voisins si différents, la comédie noire Next Door met en lumière la gentrification des villes comme Berlin et notamment des quartiers branchés comme Prenzlauer Berg. Dans les années qui ont suivi la chute du mur et jusqu’à nos jours, la population de Prenzlauer Berg, composée principalement d’ouvriers, d’étudiants et d’artistes au temps de la RDA, a été en grande partie remplacée par des locataires aisés, politiquement plutôt à gauche et fréquemment originaires d’Allemagne de l’Ouest. Dernièrement,  des hipsters écolos qui travaillent dans le secteur des médias, adorent le look vintage, achètent seulement au supermarché bio et sont caricaturés régulièrement dans la presse comme « Bionade-Biedermeier » ont pris toute la place d’anciens quartiers populaires. En même temps, beaucoup de locataires berlinois établis, mais moins aisés ont perdu leur appartement. Avec sa critique virulente de ladite gentrification, son humour noir et ses rebondissements surprenants, Next Door a fait un tabac à la Berlinale de 2021, où il a été présenté en première mondiale. en lice dans la compétition pour l’Ours d’or.

Next Door (OT: Nebenan), de Daniel Brühl, avec Daniel Brühl, Peter Kurth, Rike Eckermann, Aenne Schwarz, Amusement Park Films, Warner Bros. Entertainment Germany, Allemagne, 2021, 1h 32min. Sortie française le 29/12/2022.
Visuel : affiche du film

La playlist de non-danse et de Noël
La vie parisienne se joue dans une gaité délirante au Théâtre des Champs-Elysées
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration