Marché de l'art

Les ventes aux enchères de l’été

Les ventes aux enchères de l’été

Si la majorité des maisons de ventes parisiennes ferment leurs portes pour l’été, en région, les commissaires-priseurs sont nombreux à profiter de la période estivale pour organiser des ventes aux enchères thématiques sur les lieux de vacances. De Deauville à Cannes, en passant par La Baule, Saint-Malo, Arcachon ou La Trinité-sur-Mer, ces ventes bon enfant sont l’occasion pour les non-initiés, touristes et amateurs, de tenter l’expérience enivrante des enchères et de démarrer une collection d’art.

 

Direction les bords de la mer

Chaque année, de nombreuses maisons de ventes décident d’élire domicile au plus près des lieux de villégiature, à l’image de Maître Jack-Philippe Ruellan qui, depuis une vingtaine d’années, quitte chaque été son hôtel des ventes de Vannes pour installer son pupitre à La Trinité-sur-Mer et à Saint-Cast-le-Guildo, en Bretagne. Avec ses ventes nocturnes, le commissaire-priseur attire, dans une ambiance détendue, touristes comme amateurs d’art, venus profiter de l’exposition, assister au spectacle ou s’offrir un tableau à prix abordable en se prêtant au jeu des enchères. « Ces ventes d’été sont l’occasion de s’ouvrir à une nouvelle clientèle qui n’avait jusqu’alors jamais mis les pieds dans une maison de ventes, détaille Maître Jack-Philippe Ruellan dans Le magazine des enchères. C’est un véritable rendez-vous familial placé sous le signe de la détente et de l’échange. Parfois, nous changeons même l’ordre des lots pour passer plus tôt une pièce qui intéresse un enchérisseur qui doit partir pour dîner ! L’ambiance y est bon enfant et permet d’établir un contact très positif, sympathique qui incite les novices à revenir au cours de l’année dans nos salles de ventes. » Le 7 août à Saint-Cast-le-Guildo, le commissaire-priseur dispersera ainsi des bijoux, des peintures et des objets d’art estimés de 5 euros à 11 000 euros.

A lire aussi | Jack-Philippe Ruellan organise des ventes d’été sur vos lieux de vacances

 

Jen Rigaud (1912-1999), « Le port de Goulée dans le médoc » 72, huile sur toile signée en bas à droite, contresignée, titrée et datée au dos, 38 x 55 cm. Estimation : 1 800 – 2 000 euros. Mis en vente par Maître Jack-Philippe Ruellan le 7 août à Saint-Cast-le-Guildo.

 

Des ventes de prestige

Déjà installés en bord de mer, d’autres commissaires-priseurs profitent quant à eux de la période estivale pour intensifier leur activité et organiser parmi leurs plus belles ventes de l’année. C’est le cas de Maître Jean-Pierre Besch qui organise sous le soleil de la croisette des vacations prestigieuses destinées à une clientèle plus aisée et avertie. Ainsi, le 15 août, le commissaire-priseur cannois dévoilera des œuvres des maîtres Fauves Raoul Dufy et Louis Valtat, tandis que le 14 août à Arcachon, Maîtres Jean-Daniel et Anne Toledano disperseront des toiles de grands noms de la Figuration narrative, tels que Peter Klasen et Bernard Rancillac, au cours d’une vente entièrement dédiée à l’art contemporain.

 

Louis Valtat (1869-1952), Rameurs au bois de Boulogne, circa 1933, huile sur toile signée en bas à droite, 27 x 35 cm. Estimation : 12 000 – 15 000 euros. Mis en vente par Maître Jean-Pierre Besch le 15 août à Cannes. Crédit photo © Cannes Auction

 

L’art régional à l’honneur

Enfin, les commissaires-priseurs profitent également de la période estivale pour promouvoir leur région. Ainsi, Maître Delphine Bisman organisait le 21 juillet une vente événement pour promouvoir les peintres contemporains normands. La jeune commissaire-priseur a quitté pour l’occasion son hôtel des ventes de Rouen pour rejoindre Duclair, sur le littoral, où les artistes peintres locaux étaient invités à réaliser durant une journée une œuvre qui sera ensuite vendue aux enchères. L’occasion pour les enchérisseurs de débuter une collection d’art, tout en soutenant la jeune création.

 

 

Photo en Une : François Graves (1934), « La plage animée », aquarelle sur papier signée en bas à droite, 14 x 21 cm. Crédit photo © Jack-Philippe Ruellan

Saisons européennes d’opéra : Demandez le programme italien pour 2019-2020
Ricordi?, un film de Valerio Mieli
Diane Zorzi du magazine des enchères

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *