Arts

Kanal : 35 000 m² d’Art Contemporain dans un Parking de Bruxelles avec le Centre Pompidou

Kanal : 35 000 m² d’Art Contemporain dans un Parking de Bruxelles avec le Centre Pompidou

05 mai 2018 | PAR Yaël Hirsch

Alors que le Centre Pompidou, la fondation Kanal et la Région Bruxelles Capitale ont signé un partenariat de 10 ans, du 5 mai au 10 juin, sous l’égide de Bernard Blistène directeur du Musée National d’Art et dans les 35 000 m² de l’ancien garage art déco de Citroën le long du Quai des Péniches, Bruxelles vous invite à voir des installations signées Jean Prouvé, Jean Tinguely,  Michel Orozco ou Michel Gondry dans un espace immense et flamboyant. Une première étape marquante de la présence du Centre Pompidou en Belgique que Toute La Culture a vu en avant-première ce vendredi  4 mai. 

[rating=5]

Après le Louvre à la Boverie de Liège, c’est au tour du Centre Pompidou d’investir le plat pays, avec l’exposition Brut 1 imaginée par son directeur pour Bruxelles. Au bord du canal, juste à côté du mythique Kaitheater de Anne-Teresa De Keersmaeker, dans un rouge flamboyant, les 35 000 m² de l’ancien garage Citroën ont été aménagés en mode « brut » mais habillés dans les couleurs engagées de l’époque jusqu’au 10 juin.

Kanal, c’est une invitation à un public nombreux de monter et descendre des rampes à l’assaut d’oeuvres et installations d’art contemporain issues des collections du Centre Pompidou. Certaines n’ont jamais été exposées à Paris. Il y a aussi de nombreux partenariats et performances dans un espace qui a vocation à bouger tout le temps, une curation d’artistes Belges, conformément à la vocation de la Fondation Kanal.

L’inauguration de ce 4 mai 2018 est une grande fête où la musique et les coupes de prosecco  font partie intégrante du happening. Il y a un grand soleil à Bruxelles qui se reflète magnifiquement dans les grandes vitres du garage Citroën. L’on est accueilli par une immense installation de Jean Tinguely (« L’enfer, un petit début ») et l’on fait d’abord l’expérience du brut avec la « Road 1 » : les rampes, la carrosserie et la boutique, la cafétéria et puis les bureaux construits comme autant de nids dans ce rez-de-chaussée imposant.

Ce n’est qu’après qu’on découvre les oeuvres : la caméra de Broodthaers, puis à l’étage 1 sur la road 2 des « voitures usées pour l’export », avec une vue planante sur l’entrée et l’installation de Tinguely, l’on trouve des oeuvres de Jean Prouvé, La Ribot, Ant Farm et l’installation-performance de Sophie Perez et Xavier Boussiron « Boboorg la reine ».

En suivant la foule , l’on passe par les anciennes toilettes où Armand Gatti a installé des vidéos sous le titre royal « Le lion, sa cage et ses ailes ». S’ensuit un plateau entier de bars, de fêtes de scènes pour célébrer l’inauguration puis, comme dans un parking, si l’on sait trouver son chemin au coin du bout du plateau, en sous-sol, la road 3 imaginée en deux étages par le musée Civa Brussels où apparaît la fameuse DS revue et corrigée par Gabriel Orosco.

Enfin, en montant, la road 4 sur trois étages nous livre aussi bien le fascinant « Lieu du film » de Michel Gondry (dans le noir) que des oeuvres monumentales (dans la lumière et l’espace) de Dan Flavin, Fred Sandback ou Anthony McCall (installations sonores et performances).

Monumentale, mouvante, joyeuse, résolument « Brut(e) » cette première exposition du Centre Pompidou à Bruxelles est une expérience incontournable. Ouverture ce samedi 5 mai à 12h et 5 euros l’entrée tout le week-end.

visuels : YH

« On a les mots et on a les beats », les rappeuses sénégalaises s’affichent aux Métallos
Gagnez 2×1 place pour UN POYO ROJO au Théâtre Antoine le 12 mai
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *