Galerie
Le monde de Sloane s’expose à la Galerie Glénat jusqu’au 20 mai 2014

Le monde de Sloane s’expose à la Galerie Glénat jusqu’au 20 mai 2014

02 mai 2014 | PAR Sandra Bernard

Si tout le monde connait les éditions Glénat, certains seront surement ravis d’apprendre qu’il existe également une fondation et une Galerie du même nom. Cette dernière expose actuellement les œuvres peintes ainsi que quelques planches originales de Philippe Druillet, sur le thème de son personnage emblématique, Lone Sloane.

[rating=4]

les mondes de sloane

Philippe Druillet, auteur prolifique de BDs adultes à qui l’on doit entre autres La Nuit, Delirius, Yragaël, Urm le fou, Salammbô… se distingue par son style dense où l’on retrouve un peu de Moëbius, et qui influença et influence toujours nombre d’auteurs au premier rang desquels Enki Bilal. Dès 1966, la création du personnage de Lone Sloane marque une rupture dans le paysage de la bande dessinée mondiale. Au fil de parutions et de coups d’éclat restés fameux (Avec Jean Giraud/Moëbius, il claque la porte du journal Pilote en 1974 pour devenir l’un des fondateurs de Métal Hurlant et de la maison d’édition Les Humanoïdes Associés reconnue pour ses choix audacieux). Parmi de nombreuses récompenses, Druillet est honoré, en 1988, du Grand Prix de la Ville d’Angoulême, puis est élevé au rang de Commandeur des Arts et Lettres en 1998.

L’exposition regroupe une vingtaine de toiles, moyens et grands formats, des planches originales, une grande statue de chevalier, des bijoux et des statuettes, tous liés à l’univers de Sloane. Les toiles, très colorées, représentent pour la plupart des visages humanoïdes masculins furieux, rugissants, ou, au contraire, des visages souriants, parfois à l’air mutin.
Les planches originales sont d’une taille impressionnante. Elles foisonnent de vie et de détails.
Il peut sembler étonnant de voir des bijoux et des objets décoratifs inspirés de la production de l’artiste. Pourtant Philippe Druillet est un artiste complet, protéiforme et précurseur dans de nombreux domaines. Il a ainsi exploré des domaines aussi divers que la photographie – son premier métier –, la peinture, la sculpture, l’opéra-rock, l’architecture ou l’infographie.

Ces œuvres impressionnantes interpellent le visiteur. Il s’en dégage une force qui entraîne une certaine fascination, malgré l’aspect parfois dérangeant.

Informations pratiques :

Philippe Druillet, Les mondes de Sloane, Galerie Glénat – 22, rue de Picardie 75003 Paris – Tél : 01 42 71 46 86 – Horaires : du mardi au samedi de 11 heures à 19 heures.

Visuel : affiche de l’expsition

Infos pratiques

Lune et l’Ombre tome 1 de Charlotte Bousquet
Les Jeudis Arty débutent à Paris le mois de Juin
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture