Galerie

Exposition Mach 1 : des œuvres vers des moments de vitesse et des phénomènes de basculement

Exposition Mach 1 : des œuvres vers des moments de vitesse et des phénomènes de basculement

08 février 2019 | PAR La Rédaction

À Julio Artist Run Space, Laurent Quenehen a eu carte blanche pour réunir trois artistes Julie Dalmon, Julie Navarro et Daniela Zuniga. Ce nouvel « assemblage » permet de découvrir trois univers artistiques qui se rencontrent ici et invitent le visiteur à plonger dans des mondes lointains.

Par Pauline LISOWSKI

Julie Dalmon développe un ensemble de formes liées à la guerre et crée des traversées dans le temps. Night Hawk, accroché au mur, fait écho à une maquette d’un avion américain. Cette pièce est venue atterrir dans la galerie et impose sa puissance par sa structure et sa couleur noir. Plus loin, Foudre, elle aussi, suggère du mouvement et une certaine énergie. Réalisée en os brisé et en graphite, cette œuvre renvoie aux armes antiques. Sa forme est du même angle que celui du triangle de sa sculpture d’avion. Ces deux œuvres donnent envie de comprendre leurs matériaux et de rechercher les symboles et mythes auxquels elles se rattachent. Elles renvoient à deux époques, l’une archaïque, l’autre plus proche de nous.
Julie Navarro considère les territoires où elle est en résidence comme des lieux de ressources et prête attention à leur histoire et à leur devenir. D’un détail, d’une collecte d’un élément l’artiste fait naître une histoire. Dans ses œuvres, elle crée une passerelle entre une géologie sensible, physique et une géologie cosmique. La peinture Black Diamond montre une pierre précieuse, en suspension, qui ouvre vers un autre monde. Voler plus haut, une photographie, captation d’un film, elle aussi appelle à un paysage lointain et aérien. L’artiste rend visible l’impalpable, ce qui nous dépasse et fait référence au texte « Les trésors de la mer rouge » de Romain Gary. Ces deux œuvres, présentent deux formes sphériques qui combinent deux mondes, terrestre et céleste.

Daniela Zuniga développe un lien entre les sciences et les croyances et établit des connections entre un passé lointain et le futur. Sa vidéo Heartbreak fut réalisée à partir des images de son cœur. Le son qui l’accompagne fait écho au pulsar PSR-B032954 (NASA) en loop. Pulsar en Astronomie est une étoile a? neutrons en rotation rapide sur elle-même et émettant des ondes radio a? intervalles réguliers. C’est ce qui reste d’une étoile supermassive après son explosion en hypernova en supernova, ou en nova. Deux autres pièces lui font écho, réalisées grâce à une imprimante 3D. Prayer Wheel, un moulin à prières peut être activé par le spectateur. L’artiste entremêle le temps de l’être humain à celui du cosmos.
Ainsi, plusieurs fils se tissent à travers cette exposition, le lien au voyage et l’appel au mouvement et au déplacement aussi bien physique que mental. Les œuvres de ces trois artistes se font écho et se renvoient les unes aux autres : univers scientifiques, référence à l’histoire, récit fictif se répondent.
Pauline Lisowski

Une exposition à découvrir jusqu’au 23 février à Julio Artist Run Space

Légende image : Vue globale de l’exposition Courtesy  Julio Artists Run Space

La Troisième de Mahler par l’Orchestre de l’OnP et Philippe Jordan
Agenda culturel du week-end du 9 février
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *