Galerie
« Blazing sun », une exposition de Karine Hoffman à la galerie dix9

« Blazing sun », une exposition de Karine Hoffman à la galerie dix9

29 avril 2021 | PAR Pauline Lisowski

Karine Hoffman déploie dans la galerie dix9 un ensemble de peintures et de sculptures qui apparaissent comme des surprises, des objets, des éléments en équilibre, auxquels prêter attention. Ses œuvres sur toile nous plongent dans des atmosphères nocturnes dans un éclairage de soleil de plomb.

La lumière provient directement de ses toiles. Ses paysages nous font voyager dans des espaces temps suspendus. Ses peintures nous transportent également dans des sites en ruine où des objets du quotidien révèlent un lieu en suspens.
Ses œuvres en terre apparaissent comme des fragments qui seraient sorti de ses tableaux. L’artiste utilise la terre afin de se laisser surprendre par les formes qui surgissent. Elle fait naître une nouvelle iconographie, issue de son geste, semblable à des objets primitifs. Sur un promontoire de type podium, des éléments composent des ilots disparates. Les boîtes sont récurrentes dans ses œuvres et ouvrent de nouveaux champs de lecture. Karine Hoffman révèle la beauté dans la banalité des objets et des scènes qu’elle compose.

Le gant comme deuxième peau

Le gant souvent présent dans ses œuvres fait écho à la deuxième peau, à l’habit, à la main du peintre et au rapport au faire. Des troncs d’arbres font aussi parti de son langage artistique tels des fragments qui expriment un monde à l’abandon ou en état de reconstruction. Des champignons émergent à maintes reprises dans ses œuvres, comme des mauvaises herbes qui réenchantent la ruine. Des sculptures d’oreilles et de dents ajoutent une certaine étrangeté à cette installation de micro-paysages. Elles symbolisent l’être humain et la possibilité d’écouter la nature. En s’approchant de cette œuvre éclatée, des souvenirs de cueillettes, de récoltes et de contacts avec des matières peuvent surgir. Ces sculptures se présentent tels fragments qui ensemble provoquent une atmosphère de l’ordre du merveilleux.

Un paysage à explorer

En parcourant l’exposition, nous découvrons les relations qui s’établissent entre les œuvres, qui paraissent vivantes ou possiblement en transformation. Celles-ci nous font penser à la fragilité des milieux et à la possibilité d’un nouveau monde à venir. Karine Hoffman a investi la galerie dix9 comme une scène de théâtre où chaque élément est constitutif d’un paysage à explorer, un parcours durant lequel nous sommes incités à prendre différentes postures pour découvrir chaque sculpture dans les différents recoins.

Jusqu’au 26 juin 2021, Galerie dix9, Hélène Lacharmoise, Paris, exposition pour l’instant ouverte sur RDV.

visuels : 

Blazing sun-230x195cm-huile sur toile
Byfire-24×19-huilesurtoile-2020.
Cibarius-22x19x12cm-ceramique et platre-2021
Cosmic studio- 95x130cm- huile sur toile-2021
The painter’s bucket – 160x130cm- huile sur toile-2021
Cibarius-22x19x12cm- céramique et platre – 2021

Courtesy Galerie Dix9 Hélène Lacharmoise

Le feuilleton du Master de création littéraire : Extrait de « Et si » d’Anouk Schavelzon
Agenda des vernissages de la semaine du 29 avril
Pauline Lisowski

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture