Expos
Serge Poliakoff et Zeng Fanzhi au Musée d’Art Moderne

Serge Poliakoff et Zeng Fanzhi au Musée d’Art Moderne

21 juin 2013 | PAR Fatima-Ezzahrae Touilila

Du 18 octobre 2013 au  23 février 2014, le Musée d’Art Moderne de Paris consacre deux rétrospectives au peintre abstrait Serge Poliakoff et à l’inclassable Zeng Fanzhi. 

 serge poliakoffLe Musée d’Art Moderne consacre la première rétrospective  de Serge Poliakoff depuis les années 1970, à celui qui fut l’un des artistes les plus influents de sa génération.  Plus de 150 œuvres, à découvrir  lors d’un parcours ponctué des  peintures phares de sa carrière.

Appartenant à la mouvance de l’abstraction intégrale, ses variations sondent la couleur et les lignes, les surfaces et la lumière, relevant une factice unité formelle dont l’exposition dévoile les dessous.  Enrichie d’un attirail documentaire  de photos et de court-métrages  considérable, l’exposition s’attarde sur sa trajectoire,  sa fuite au lendemain de la Révolution bolchevique,à ses débuts remarqués par les plus grandes icônes de l’époque Yves Saint-Laurent, Greta Garbo, Yul Brynner, Anatol Litvak, sa proximité artistique et amicale avec Kandinsky.

image009Au même moment, le musée accueillera les peintures de l’artiste chinois Zeng FanzhI. Ce dernier   s’est doté d’un langage original, à la croisée des chemins entre une influence asiatique évidente, et l’entêtante filiation occidentale, qui évoque au regardeur  la beauté d’un paysage chinois, tout autant que les séries d’un Warhol ou le dripping d’un Pollock.   Mais dans une version sombre et troublante, où il mêle son expérience personnelle à l’histoire de la Chine moderne. On y retrouve également une esthétique expressionniste qui  fait part de sa relation sado-masochiste au monde.  Cette exposition est l’occasion de découvrir l’ensemble de la carrière de Zeng Fanzhi, à travers un accrochage à rebours, d’une quarantaine de toiles et de sculptures de 2012 à 1990.

Visuel: (1) Composition abstraite, ca. 1968, Huile sur toile 160 x 130 cm, Collection particulière © ADAGP Paris, 2013, (2) Zeng Fanzhi, Portrait, 2004, 200 x 150 cm, Collection privée © Zeng Fanzhi studio

 

Infos pratiques

Maison Européenne de la Photographie
Salle Gaveau
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture