Expos
Paris Photo fête ses 25 ans

Paris Photo fête ses 25 ans

16 novembre 2022 | PAR Hannah Starman

Paris Photo 2022 marque son premier quart de siècle avec une édition valorisant le travail de femmes photographes, les exposants en chair et en os et une invitée d’honneur fantasque. Rossy de Palma, actrice fétiche de Pedro Almodovar et muse de nombreux photographes, nous invite dans son univers esthétique à travers une sélection de 25 œuvres. Jusqu’au 13 novembre au Grand Palais éphémère.

Retour à la normale

La deuxième année au Grand Palais éphémère reprend la même organisation qu’en 2021 : le secteur principal, Curiosa et les livres. L’édition 2022 réunit 183 exposants venant de 31 pays et se renouvelle par rapport à l’année précédente avec 48 nouveaux venus dont 28 premières participations. Les exposants européens restent majoritaires (70%), mais la composante internationale est bien représentée avec les États-Unis qui sont de retour avec 30 exposants, le Japon (8 exposants) et la Chine (4 exposants). On se réjouit également de la participation de pays avec un seul exposant : Corée du Sud, Inde, Iran, Israël, Liban, Argentine, Brésil et Mexique.

Le secteur Curiosa, introduit en 2015, est consacré aux artistes émergents et dirigé chaque année par un commissaire invité qui imprègne l’édition de sa personnalité. Cette année, la commissaire Holly Roussell, conservatrice à l’UCCA Center for Contemporary Art à Pékin, propose une sélection de 16 galeries (dont 9 primo exposants) venant de 12 pays différents.

Une visibilité record pour les femmes

L’édition 2022 donne une visibilité record aux femmes photographes. Avec 31% de femmes programmées, la directrice Florence Bourgeois récolte les fruits d’une politique incitative en faveur de l’égalité. Le commissariat de la 5e édition de Elles x Paris Photo est assuré cette année par Federica Chiocchetti, directrice du Musée des Beaux-Arts du Locle en Suisse, et une des 16 « commissaires d’exposition féminines qui font bouger les choses » d’Artnet. La sélection proposée comprend 77 œuvres photographiques et s’articule autour du symbolisme du chiffre 77 plutôt qu’autour d’un thème. Le 77 représente les jambes des femmes, mais aussi le diable, et évoque ainsi la femme diabolisée et des chasses aux sorcières.

Parmi les 77 artistes incluses dans Elles x Paris Photo, on trouve l’Italienne Letizia Battaglia, décédée en avril dernier à Palerme. La grande dame du reportage, connue pour son travail sur la Cosa Nostra, est mise en avant par la galerie Alberto Damian de Trévise, présente pour la première fois avec une belle sélection de tirages rares de Battaglia datant des années 1970 à 1990. Pour la première participation à Paris Photo, la Galerie Wilde de Genève consacre son stand à Marina Abramovic, artiste conceptuelle serbe qui place le langage du corps au centre de son travail artistique. Sa photographie Kitchen VIII de la série La cuisine, hommage à sainte Thérèse fait partie de la sélection de Rossy de Palma et de Federica Chiocchetti.

Sous le signe de l’actualité

Les thématiques reflétant l’actualité, notamment la guerre en Ukraine, la crise migratoire et les témoignages sur les violences de tout genre, sont représentées par un certain nombre de stands. L’œuvre du grand photographe ukrainien originaire de Kharkiv, Boris Mikhaïlov, est ainsi mise en avant au stand de la Galerie parisienne Suzanne Tarasieve. Mikhaïlov fait également objet d’une importante rétrospective à la Maison européenne de la photographie jusqu’au 15 janvier 2023. De même, le grand photographe anglais Martin Parr, connu pour son humour et ses couleurs saturées et relevées au flash, est à l’honneur au stand de Clémentine de la Féronnière avec, entre autres, une photo sobre et émouvante de la reine Elisabeth II. L’œuvre de Martin Parr sera visible à la Fondation Henri Cartier-Bresson jusqu’au 12 février 2023.

Visuels :

Portrait de Rossy de Palma © Gorka Postigo

Marina Abramovi?, The Kitchen VIII, 2009, Color fine art pigment print, 141,5 x 131,5 cm, The artist and Wilde. 

Risaku Suzuki, Water Mirror 17, WM-704, 2017, Chromogenic print, 120 x 155 cm, © Risaku Suzuki / Courtesy of Christophe Guye Galerie.

Martin Parr, The Queen visiting the Draper’s Livery Hall on their 650th Anniversary, London, England, 2014, Pigment print, 102 x 152,5 cm, © Martin Parr / Magnum Photos, courtesy Galerie Clémentine de la Féronnière.

Boris Mikhaïlov, The Theater of War, Second Act, Time Out, 2013, c-print, 130 x 180, cm, Courtesy the artist & Galerie Suzanne Tarasieve, Paris.

Letizia Battaglia, Triplice omicidio in Piazza Sant’Oliva – Palermo, 1982, 1982, gelatin silver print, 16 x 22 cm (image), 18 x 24 cm (sheet), Archivio Letizia Battaglia, 2022. Alberto Damian.

Laura Henno, N°002 La meute, 2018, Prints from digital files (lambda) on Kodak satin paper laminated on aluminum – wood and glass frame, 77 x 114 cm (30 5/16 x 44 7/8 in.), © Laura Henno, Courtesy of the artist and Galerie Nathalie Obadia, Paris/Brussels.

Josef Koudelka, Romania, 1968, Gelatin Silver Print, 30 x 40 cm, Josef Koudelka / Magnum Photos, Courtesy Augusta Edwards Fine Art.

Albarrán Cabrera, Remembering the Future, 2022, Photography, 22,2 x 31,5, Albarrán Cabrera, RM.  

Andre Kertesz, Les lunettes et la pipe de Mondrian, 1926, Vintage gelatin silver print, 13,3 x 11,5 cm, Courtesy Galerie Françoise Paviot.

 

 

Keith Levene, co-fondateur de The Clash et Public Image Limited est mort à 65 ans
Un nouveau musée ouvrira prochainement ses portes aux Invalides en l’honneur de l’artiste Alberto Giacometti
Hannah Starman

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration